Vous êtes ici : Accueil » Huiles essentielles » Huiles essentielles pour soigner - Aromathérapie » Les huiles essentielles à la rescousse de nos bébés

Les huiles essentielles à la rescousse de nos bébés

Vous avez aimez cet article ? Faites-en profitez aussi vos amis :

Cet article a été spécialement écrit pour le blog Aromalin par Marie, naturopathe. Je la remercie pour ce superbe article qui vous aidera à prendre soin de vos bébés et enfants grâce aux huiles essentielles. Vous pouvez la retrouver en consultation sur Nancy (Lorraine) et sur son site : www.maptitefamillenaturo.com

L’aromathérapie est une approche thérapeutique qui utilise l’essence aromatique des plantes. C’est aussi une des techniques utilisées en naturopathie dans le cadre de la prévention de certaines pathologies et dans le but d’aider à rééquilibrer le terrain des consultants afin de les aider à retrouver la voie du bien-être. 

Bien que nobles et puissantes, les huiles essentielles sont très largement pointées du doigt comme étant des substances à bannir, surtout chez la femme enceinte, allaitante et chez l’enfant en bas-âge. 

En effet, lorsque nous cherchons à nous informer sur internet quant à leur utilisation, notre ami Google nous sert sur un plateau les différents dangers et contre-indications liés à leur usage chez nos tout-petits. Et pour cause ! Leur concentration et leur composition en font des produits qui sont à manier avec prudence et parcimonie. 

C’est pour cette raison, que, pour éviter une utilisation inadéquate des huiles essentielles par manque de connaissance, elles sont systématiquement contre-indiquées chez la femme enceinte et allaitante, le bébé et l’enfant de moins de sept ans. Pourtant, lorsqu’elles sont correctement utilisées, elles contribuent parfaitement à soulager nombre de maux chez nos petits chérubins. Et il serait dommage de s’en priver !

Quelques règles de prudence incontournables cependant

Lorsque l’on décide d’utiliser les huiles essentielles chez nos enfants, il faut impérativement bien se renseigner sur la composition de chacune d’entre elles, leur qualité, ainsi que sur leur mode d’utilisation et le dosage à respecter en fonction de chaque besoin !

Aussi, quelques principes simples permettent de pouvoir bénéficier de leurs bienfaits sans en subir les potentiels effets secondaires : 

  • Ne jamais utiliser d’huile essentielle de la famille des phénols (en raison de leur hépatotoxicité) ainsi que de la famille des cétones (en raison de leur neurotoxicité) chez votre bébé et votre enfant de moins de 7 ans !
  • Utiliser les huiles essentielles exclusivement par voie olfactive et cutanée
  • Lors de la première utilisation, appliquer une très petite quantité diluée au pli du coude de votre enfant et attendre 24 heures pour être sûr qu’il n’ait pas de réaction allergique à l’huile essentielle utilisée 
  • Toujours diluer l’huile essentielle dans une huile végétale (ne jamais lui appliquer pure sur la peau). Elle pénètrera d’autant mieux qu’elle sera diluée dans un corps gras !
  • Toujours lui appliquer sur des petites surfaces de peau et sur un laps de temps assez court (jamais d’utilisation prolongée)
  • TOUJOURS RESPECTER LES DOSAGES ! UNE GOUTTE C’EST UNE GOUTTE, PAS DEUX !

C’est parti !

Une fois ces quelques principes de base bien ancrés, vous allez pouvoir vous attaquer aux petits soucis de vos tout-petits ! Et Dieu sait qu’ils peuvent être nombreux à cette période de la vie ! (Et que nous parents nous nous arrachons les cheveux pour y trouver une solution !)


Alors, que faire avec les petits bobos ? 

Tout petit déjà, bébé nous en fait voir de toutes les couleurs ! Pleurs interminables liés aux poussées dentaires, nombreuses chutes dès les tout premiers pas, piqûres d’insectes en tout genre… 

Cela n’en finit jamais ! Et par chance, dans tous les cas précités, les huiles essentielles sont nos alliées. Voyons quelques recettes simples, pratiques et hyper efficaces pour soulager bébé !

Poussées dentaires

Bébé qui a mal à ses gencives

Bébé est ronchon, grognon, vous ne savez pas comment le soulager ?

1 goutte d’HE de camomille romaine (Chamaemelum nobile) diluée dans 1 cuillère à café d’huile végétale et appliquée en massage directement sur sa petite gencive fera des merveilles ! 

Pour mes enfants, j’ai pris l’habitude de préparer un macérât de clous de girofle que j’utilise pour diluer l’huile essentielle de camomille romaine. 

Le clou de girofle est un puissant analgésique qui est, aujourd’hui encore, couramment utilisé en dentisterie. Et il est très efficace pour soulager la douleur ! Vous pourrez d’ailleurs le tester sur vous-même en cas de rage de dents !

Bleus/coups/éraflures

Enfant qui s’est fait mal

Bébé s’est encore cogné ! Comment apaiser son gros bobo rapidement ? 

Tout de suite après ce petit accident et jusqu’à 5 fois par jour, vous pouvez appliquer localement 1 goutte d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum) diluée dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Ceci apaisera la douleur de bébé et aidera à lutter contre la formation des hématomes. L’application se fera sur une plaie non ouverte.

Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez l’utiliser en synergie avec l’huile d’arnica, plante par excellence des coups et blessures diverses. 

L’utilisation de cette huile essentielle chez les enfants et les bébés doit rester ponctuelle (1-2 jours) et son application doit se faire localement sur la zone concernée.

Piqûres d’insectes 

Vous avez détecté un petit bouton chez bébé et il s’agit certainement d’une piqûre d’insecte. Les plus fréquentes sont les piqûres de moustiques, d’aoûtats ou encore d’araignées. Dans tous les cas, elles sont très désagréables et incommodent bébé. Pour le soulager rapidement, vous pouvez utiliser la préparation suivante que vous pourrez toujours emporter avec vous, au cas où…

Dans un flacon vide de 30 ml : 

  • 75 gouttes d’huile essentielle de lavande fine (Lavandula angustifolia)
  • 50 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine (Chamaemelum nobile)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de tea-tree (Melaleuca alternifolia)
  • Remplir le reste du flacon d’huile végétale (olive, calendula, amande douce…)

Vous pouvez appliquer ce mélange sur la piqûre dès son apparition puis un quart d’heure après si besoin. Cette synergie convient à l’usage de toute la famille !

L’argile verte peut également être utilisée en cataplasme sur la piqûre à la place de cette synergie d’huiles essentielles. Il s’agit de mélanger 1 cuillère à café d’argile avec un peu d’eau pour former une pâte qui pourra être appliquée directement sur la lésion.

Eczéma

Fréquent chez bébé en raison souvent d’une immaturité du système immunitaire, parfois d’une intolérance alimentaire, l’eczéma est une véritable plaie qui fait souffrir bébé !

Pour calmer les démangeaisons de votre enfant, ajoutez 1 goutte d’huile essentielle de lavande fine à un peu de cérat de Galien (que vous pouvez fabriquer vous-même) et massez bébé directement sur les plaques, 2 fois par jour.  

Agitation

Lavande

Les huiles essentielles, au-delà de leurs propriétés physiques, ont une dimension plus subtile et peuvent agir sur notre psyché et contribuer à calmer nos angoisses, nos peurs et par conséquent également aider à réduire l’état d’agitation de nos enfants. 

Avant le coucher, vous pouvez diffuser pendant une dizaine de minutes quelques gouttes d’huile essentielle de lavande fine mélangée à quelques gouttes de petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp amara – feuille). Pensez à arrêter la diffusion au moins 20 minutes avant de mettre votre bébé dans sa chambre et à bien aérer la pièce. 

En alternative, vous pouvez déposer une heure avant le coucher une goutte de lavande fine à proximité de l’oreiller de votre tout petit. Cela l’aidera à calmer son anxiété et à avoir un sommeil plus apaisé. 

Infections hivernales

Au-delà de toutes ces petites misères, en raison de son système immunitaire en pleine maturation, bébé est souvent malade… Angine, rhinos, mal de gorge, gastro-entérites, notre petit chou n’est pas épargné !

Là encore, les huiles essentielles vont nous aider à le soulager ! Elles peuvent même être utilisées à titre préventif dans le but de booster son système immunitaire et ainsi prévenir diverses infections hivernales. 

Prévention

Bébé qui dort

Ainsi, en prévention de l’hiver, vous pourrez masser les pieds de votre bébé matin et soir avec 1 goutte d’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole) mélangée à 1 cuillère à café d’huile végétale pendant 3 à 4 jours. 

Rhume, rhino, nez bouché

Votre bébé a le nez pris ? N’hésitez pas à lui faire des lavements de nez réguliers avec du sérum physiologique afin de bien lui vider le nez. 

Si celui-ci est très encombré, vous pourrez pratiquer les lavements avec une solution saline que vous aurez préparés vous-même avec 1 cuillère à café de sel (de préférence sans iode) diluée dans 1 litre d’eau (attention à bien dissoudre le sel avant utilisation !). Cette solution peut se conserver au réfrigérateur et il faudra veiller à sortir la quantité nécessaire pour le lavage de nez au moins une demi-heure avant pour qu’elle soit à température ambiante. Astuce : utilisez la solution saline soit avec une pipette de sérum physiologique vide que vous aurez remplie avec la solution, soit à l’aide d’une petite poire (vendue en pharmacie).

Côté alimentation, exclusion des produits laitiers pendant quelques jours permettra d’éviter une production accrue de mucus. Pour ce faire, il est possible de s’orienter un temps vers un lait maternisé végétal. Pour les bébés allaités, il suffit que la maman elle-même exclue un temps les produits laitiers. Pour les bébés diversifiés, un apport accentué de légumes verts suffira à compenser l’apport en calcium.

Si bébé a plus de 3 mois, vous pourrez utiliser en complément la synergie d’huiles essentielles suivante en massage au niveau de la poitrine et le haut du dos, à raison de 5 gouttes 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours : 

Pour un flacon vide de 10 ml : 

  • 20 gouttes d’huile essentielle de thym à linalol (Thymus vulgaris ct linalol)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de tea-tree
  • 20 gouttes d’huile essentielle de ravintsara 
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande fine 

Remplir le reste du flacon d’huile végétale (olive, calendula, amande douce…). 

En cas de mal de gorge, la même synergie peut être utilisée en massage au niveau de la gorge et de la poitrine à raison de 5 gouttes 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours.  

En complément et afin de désinfecter la pièce, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de lavande fine, ravintsara ou tea tree en diffusion dans la chambre de bébé en son absence ! N’oubliez pas de bien aérer la pièce avant de remettre bébé dans son lit !

Divers flacons

Gastro-entérite et diarrhée

Bébé a mal au ventre, a la diarrhée et la nausée (ou vomi ?) ?

Il pourrait bien s’agir d’une gastro ! Il va falloir adapter son alimentation et privilégier les aliments qui vont freiner la fréquence de ses selles. 

Pour cela, il est conseillé d’éviter de lui donner des aliments trop riches en fibres comme les fruits et les légumes crus qui ont tendance à irriter les intestins, et ce, pendant quelques jours.  

En revanche, vous pouvez faire cuire du riz et lui faire boire un peu d’eau de cuisson ou encore favoriser certains aliments comme la carotte ou encore la banane. 

Il est impératif que bébé boive suffisamment pour éviter qu’il ne se déshydrate. S’il vomit fréquemment, il faudra veiller à le faire boire régulièrement par petites cuillérées ou à l’aide d’une pipette et à bien le surveiller. N’hésitez pas à consulter si vous voyez que l’état de votre enfant ne s’améliore pas rapidement !

En complément et pour soulager les maux de ventre, vous pourrez pratiquer un massage doux et circulaire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre au niveau du ventre de votre enfant. Pour ce faire, la synergie suivante peut être utilisée à raison de 5 gouttes 4 fois par jour pendant 5 à 7 jours : 

Pour un flacon vide de 10 ml : 

  • 20 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine
  • 30 gouttes d’huile essentielle de ravintsara

Remplir le reste du flacon d’huile végétale (olive, calendula, amande douce…)

Vous connaissez maintenant quelques solutions simples et rapides contre les maux les plus courants de vos tout-petits. J’ai fait le choix de proposer des huiles essentielles qui présentent le moins de contre-indications et dont l’utilisation chez les enfants est tout à fait possible. 

Bien entendu, les remèdes naturels ne remplacent en rien la prise de traitements médicaux qui peuvent, dans certains cas, s’avérer indispensables. Et il ne faudra pas hésiter à consulter un médecin si les symptômes de votre bébé sont alarmants ou s’ils persistent après quelques jours.

Néanmoins, les huiles essentielles sont une solution naturelle, puissante et efficace pour fortifier le terrain de nos enfants. Utilisées en parallèle d’une hygiène de vie appropriée, elles font des merveilles et permettent d’enrayer de nombreux maux. 

Les conseils proposés dans cet article permettent de répondre de façon générale et ponctuelle à des maux fréquemment rencontrés par nos enfants. 

Bien entendu, chaque cas et chaque personne est différente. C’est pourquoi le naturopathe s’attache à étudier l’Individu de façon holistique. 

Aussi, si vos bouts de chou rencontrent quelques petits soucis récurrents, il peut être nécessaire de réaliser une anamnèse détaillée. Celle-ci permettra de mettre le doigt sur l’origine des dysfonctionnements et de mettre en place les mesures appropriées pour rétablir l’équilibre de leur organisme de façon durable. 

J’espère sincèrement que ces quelques conseils vous permettront d’être plus à l’aise avec l’utilisation des huiles essentielles et qu’ils égayeront le quotidien de vos tout-petits !

Lien vers mon accompagnement en naturopathie familiale : https://www.maptitefamillenaturo.com/naturopathie-familiale/ et https://www.maptitefamillenaturo.com/coaching/

Vous avez aimez cet article ? Faites-en profitez aussi vos amis :
Hidden Content
7 thoughts on “Les huiles essentielles à la rescousse de nos bébés
  1. cet article est tres bien. cependant vous omettez de parler des hydrolats qui sont moins forts et moins dangereux que les huiles essentielles et pourtant ont les memes effets que les huiles dont ils proviennent. ils peuvent donc etre utilises plus facilement avec bebe. je n’ai pas encore fait l’experience mais pour moi, c’est plus rassurant. on peut se tromper si facilement avec le dosage des huiles essentielles !

    1. Bonjour Sophie
      en effet, la majorité des hydrolats (pas tous) peuvent tout à fait convenir aux bébés. Ici c’était un article dédié spécialement aux HE et aux bébés. Je me note d’écrire un article sur l’utilisation des hydrolats pour les bébés.

  2. Bonjour,Merci pour ce bel article très utile. Cependant, j’ai un gros doute concernant les recettes de synergies indiquées dans cet article. Les tailles de contenants indiqués sont de 10 ml ou 30 ml en général… Sachant que 10 ml correspond à cuillères à thé, il me semble très étrange d’y rajouter 50 gouttes d’huile essentielle… D’autant plus qu’il s’agit de recettes à destination d’enfants…Ou alors il y a quelque chose que je ne comprends pas… Bref, est-il sécuritaire d’utiliser les recettes telles quelles ?

    1. PS : 10 ml correspondent à 2 cuillères à thé (pardon pour l’erreur dans le message précédent 10

    2. Bonjour Sylvie
      la dilution en huiles essentielles est bonne. Pour une prise de 5 gouttes de la synergie, l’enfant reçoit 1 goutte d’huiles essentielles. D’autant plus que les huiles essentielles utilisées ne sont pas irritantes. Avec l’accord du médecin, ces recettes sont valables pour les bébés et les enfants. N’hésitez pas si vous avez d’autres questions .

  3. Jean CRUSTIN dit :

    Sandrine, je vous remercie pour votre cadeau d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.