Vous êtes ici : Accueil » Conseils santé » Coronavirus Covid-19 : on panique ou pas ?

Coronavirus Covid-19 : on panique ou pas ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter aussi vos amis :

A la date où j’écris cet article (3/02/2020), voilà 89 068 cas confirmés de coronavirus dans le monde. Dont, 191 cas en France et 3 décès. (Source : Santé publique France)

Quand je lis les chiffres et quand je regarde les infos à la télé, les recommandations du gouvernement, notamment éviter de se faire la bises et/ou de se serrer la main, là je me dis « Oula, ça ne rigole pas ! Ce coronavirus est-il vraiment dangereux pour tout le monde ? Est-ce grave ? Faut-il s’en méfier ? Comment faire pour protéger mes enfants ? ».

Une quantité de questions me vient à l’esprit. Puis, je me demande aussi s’il y a de l’abus sur la peur de ce virus. Je trouve que ce n’est pas si simple que cela de se faire sa propre opinion avec toute l’ampleur que prend le sujet.

Du coup, je commence ma petite enquête et je regarde déjà quelles sont les personnes ciblées par ce virus.

 

Qui sont ces personnes les plus vulnérables au coronavirus ?

Apparemment, les personnes âgées seraient des groupes à risque. Notamment les personnes âgées de plus de 80 ans avec un taux de mortalité de 14,8%. Donc, là, c’est clair qu’il faut faire attention.

Étrangement, il n’y a pas de décès à compter parmi les jeunes. Ce qui est une très bonne nouvelle, vous ne trouvez pas ?

Ensuite, les personnes présentant des maladies chroniques telles que :

  • Une maladie respiratoire (insuffisance respiratoire, asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) …)
  • Une maladie cardio-vasculaire (insuffisance cardiaque, antécédent AVC …)
  • Une maladie hépatique
  • Diabète
  • Hypertension
  • Cancer

Pour ces personnes-là, le taux de mortalité est plus élevé par rapport à une personne en bonne santé.

Il est à noter aussi que les hommes sont plus touchés que les femmes par ce virus.

On peut donc dire que les personnes présentant déjà un terrain affaibli ont plus de risques de contracter ce virus.

 

Voyons maintenant du côté du virus lui-même.

Qu’est-ce qu’il provoque ?

Les huiles essentielles peuvent-elles agir sur ce virus ?

 

Quels sont les symptômes du coronavirus ?

Déjà, il faut savoir que les coronavirus font partie d’une famille de virus. Chez l’Homme, ils peuvent être à l’origine de plusieurs maladies allant du rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë.

Au niveau de la transmission de ce virus entre humains, la maladie se transmet par les postillons (gouttelettes de salive). Ceux-çi sont projetés en toussant ou en éternuant (source : santemagazine.fr). C’est pour cela qu’il est recommandé de tousser dans son coude ! Comme ça, on garde nos microbes pour nous.

Venons maintenant aux symptômes.

Il s’agit principalement d’une infection respiratoire aiguë avec de la fièvre et une toux.

Il peut aussi y avoir des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires. C’est dans ces cas-là que ça peut devenir dangereux pour la vie de la personne.

Ça peut faire peur, c’est sûr. Il faut savoir toutefois que la maladie reste bénigne dans 80% des cas. Donc, comme tous les virus, si votre organisme est suffisamment en bonne santé pour traquer et tuer le virus, alors tout ira surement bien pour vous. Si votre organisme est affaibli, alors il vaut mieux redoubler de prudence.

Dans les deux cas, nous pouvons privilégier la prévention. C’est ce dont je vais parler par la suite.

On a vu les personnes les plus à risques de contracter cette maladie. Et si vous avez le coronavirus, sachez que vous pouvez en guérir. Ce qui me semble être le plus important finalement à retenir et cela me rassure quand même ! Parce que, à un moment donné, à force de regarder les informations, je me suis vraiment demandée si on était face à la peste ou un truc comme ça !!!

 

Aussi, un autre point que je trouve super important à retenir : c’est que c’est les personnes les plus affaiblies qui ont un plus gros risque de contracter ce virus et d’avoir des formes sévères de cette maladie.


Pourquoi c’est important ?

Ça veut dire qu’on peut agir en prévention.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Je veux dire qu’il ne faut pas attendre de tomber malade pour se dire « Oula oula ! Comment vais-je me soigner ? Est-ce que les huiles essentielles peuvent-elles quelque chose pour moi ? ».

Il ne faut pas réfléchir de cette manière. Non. Prévoyez. Anticipez.

 

Comment utiliser les huiles essentielles pour prévenir le coronavirus ?

Huile essentielle de ravintsara

 

Je ne vais pas rentrer dans le détail des choses banales (même si elles sont importantes mais c’est du bon sens) : mangez bien, équilibré, ayez une bonne hygiène de vie, mangez des fruits et des légumes et lavez-vous les mains avec du savon.

 

Rentrons maintenant dans la partie qui va vous intéresser le plus.

 

Ce qu’il y a d’absolument merveilleux avec les huiles essentielles, c’est que certaines d’entres elles sont actives sur les virus (ce que la médecine classique ne peut pas offrir), et sans effet secondaires. Alors, profitons-en ! Les huiles essentielles sont également stimulantes du système immunitaire. Ainsi, elles vont permettre à l’organisme d’être plus résistant face au virus, si jamais vous êtes en contact avec une personne contaminée par le coronavirus.

On n’oublie pas aussi que les huiles essentielles sont actives sur le système respiratoire. Et comme ce virus peut provoquer une détresse respiratoire aiguë, alors on va s’orienter vers les huiles essentielles ayant un tropisme pour les voies respiratoires, et il y en a un bon petit paquet !!

 

Mes conseils aromatiques contre le  coronavirus

Je ne peux malheureusement pas affirmer que les huiles essentielles antivirales sont efficaces en prévention du coronavirus. Personne ne le peut à ce jour.

Toutefois, le meilleur conseil que je peux donner aujourd’hui est de rester en bon état de santé. Et dans ce domaine, les huiles essentielles peuvent apporter leur aide.

Comment faire ?

En plus des recommandations traditionnelles (comme se laver les mains, c’est vraiment la base), je vous conseille d’utiliser l’huile essentielle de ravintsara (Cinammomum camphora ct cinéole) qui en plus d’être antivirale, stimulante immunitaire, elle est indiquée pour les infections respiratoires. Vous pouvez appliquer chaque matin 4-5 gouttes pures (ou diluée dans autant de gouttes d’une huile végétale pour les peaux sensibles) sur l’intérieur des poignets, thorax et dos (4-5 gouttes en tout). Veillez à bien vous renseigner sur les contre-indications de cette huile essentielle avant de l’utiliser. Stopper une semaine tous les 21 jours ou à prendre 5 jours sur 7. Ce conseil est valable pour les adultes seulement.

 

Pour compléter, vous pouvez aussi prendre de la teinture mère (TM) ou de l’extrait fluide d’échinacea angustifolia qui stimule également le système immunitaire.

 

Enfin, je vous conseille de faire une cure de vitamines C ou d’acérola.

 

2 recettes aux huiles essentielles

 

Recette naturelle de gel hydroalcoolique aux huiles essentielles

Si vous voulez vous protéger pendant vos sorties, prévoyez alors de réaliser un gel hydroalcoolique aux huiles essentielles.

Voici ma recette pour 50 ml :

  • 45 ml de gel d’aloe vera
  • 5 ml (environ 1 cuillère à café) d’une huile végétale (pour nourrir la peau : amande douce, jojoba, argan, noyau abricot …)
  • 5 ml d’alcool 70 ou 90°
  • 60 gouttes d’huiles essentielles (pour le choix, voir ci-dessous).
Huile essentielle de tea tree

Pour les huiles essentielles que vous allez incorporer à votre gel hydroalcoolique, je vous propose la liste ci-dessous :

  • Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole)
  • Laurier noble (Laurus nobilis)
  • Tea tree (Melaleuca alternifolia)

Par exemple, vous pouvez ajouter 60 gouttes d’HE de ravintsara dans la recette. Ou alors, 30 gouttes de ravintsara et 30 gouttes de tea tree. Vous pouvez aussi prendre les 3. Respectez seulement ceci : 60 gouttes parmi ces 3 HE en tout dans la recette.

Vous trouverez aussi une recette très sympa de Marc Ivo Böhning, aromathérapeute sur son site.

 

Recette rapide aux huiles essentielles

Si vous ne voulez pas faire un gel hydroalcoolique, alors vous pouvez faire un geste vraiment simple et efficace : appliquer 2-3 gouttes d’huile essentielle pure sur vos mains. Donc, déjà je vous conseille de tester sur le pli interne de votre coude, si vous supportez bien l’HE pure.

Si c’est le cas, appliquez 2-3 gouttes d’HE pure sur vos mains. Je vous laisse le choix entre le ravintsara, laurier noble ou encore le tea tree. Chez moi, j’ai fait le test directement sur mes mains : j’ai mis 2 gouttes d’HE de laurier noble pure et ça va, mes mains ne sont pas devenues toutes sèches, je tolère bien. Car, il faut savoir que certaines HE sont irritantes pour la peau !

Si vous optez pour ce geste rapide, surtout n’oubliez pas que vous avez des HE sur vos mains, alors ne vous grattez pas les yeux !!

==> N’oubliez pas : contrôlez toujours les contre-indications des huiles essentielles avant de les utiliser en toute sécurité. C’est très important.

 

Qu’en disent les experts en aromathérapie ?

Pierre Franchomme, grand chercheur aromatologue, a pour habitude de faire des recherches et des études sur les huiles essentielles. D’après une étude dirigée par Monica R. Loizzo, de la faculté de Pharmacie de Calabre, l’activité in vitro de l’huile essentielle de laurier noble sur le virus SARS-CoV responsable de l’épidémie de SRAS de 2003 a été montrée. Idem pour le virus de l’herpès HSV1. L’huile essentielle de laurier noble est donc une piste intéressante pour aider à combattre les virus enveloppés.

Sur le site de Pierre Franchomme, pour les cas sévères dû au coronavirus, la voie à privilégier pour l’utilisation des huiles essentielles est la voie rectale, avec des suppositoires préparés en pharmacie. Je vous recommande de lire l’article sur son site où vous trouverez plus d’informations, ainsi que la vidéo de sa conférence.

 

Voici également un autre article intéressant du docteur en pharmacie et aromatologue Aude Maillard : 4 huiles essentielles contre le coronavirus.

Et justement dans son article, elle propose de prévenir l’infection à coronavirus grâce à l’huile essentielle de laurier noble. Elle donne précisément le nombre de gouttes, comment l’utiliser, ainsi que tout un protocole complet pour lutter contre ce virus.

 

Conclusion

Mon enquête sur le coronavirus se termine pour le moment. Pour moi personnellement, j’ai récolté les informations qui m’intéressaient.

Ce que je retiens, c’est qu’il faut rester au meilleur de sa forme. Prendre soin de soi, en prévention faire des cures pour détoxifier son organisme, prendre des vitamines et utiliser des huiles essentielles antivirales pour se protéger du coronavirus. C’est une maladie qui peut se soigner et ça reste le principal.

Pas de psychose de mon côté, ni de grosse frayeur. Je vais garder à côté de moi mes huiles essentielles de ravintsara et de laurier noble. Et puis, je vais demander aux dents de mon fils Enzo de 14 mois de laisser dormir papa et maman la nuit pour qu’on puisse être au meilleur de notre forme et pas en mode zombie !

 

Et chez vous, c’est la panique ou pas ? Est-ce que vous avez pris des mesures à cause du coronavirus ou alors continuez-vous à vivre votre vie comme d’habitude ?

Crédit image : https://www.pourquoidocteur.fr

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter aussi vos amis :
Hidden Content
18 thoughts on “Coronavirus Covid-19 : on panique ou pas ?
      1. Michel RODEMACQ dit :

        Chère Sandrine,

        Bien avant le confinement j’ai effectivement mis chaque jour une goutte d’huile essentielle du Ravintsara (belle feuille en Malgache) et du Tea Tree sur mes poignets en respirant très profondément mes poignets cinq fois… jusquà ce que ma tête tourne….! Mais à ce jour et malgré quelques sorties… à risque? je suis indemne de ce satané coronavirus.
        Bien à toi et merci de tes si précieux conseils.
        (je suis Lorrain de Moselle).

  1. Bonjour , pas de panique pour moi , en plus , pas de cas pour le moment en Gironde .
    J’avais pensé aussi au tea tree et ravintsara en prévention , car dernièrement , j’ai dû dormir avec ma fille qui avait la grippe , j’ai pris ces deux huiles trois fois par jour et je suis la seule de la famille à y avoir échappée , alors que d’habitude , dès qu’un des enfants est enrhumé je l’attrape ! Donc j’y crois fort et vais faire cette prévention

    1. Bonjour Martine tu as eu une très bonne anticipation. Bravo à toi ! Car en plus tu restes en forme pour bien t’occuper de ta fille. Ne pas hésiter à se protéger en prévention lorsqu’un membre de la famille est malade. Pense aussi à diffuser des HE antiseptique atmosphérique (citron, orange douce, les sapins …)

  2. Merci Sandrine cela fait ( me fait , nous fait ici chez moi )le plus grand bien d’avoir quelqu’un qui positive rien que de vous avoir lu et surtout bien noter quelques conseils , vous nous avez donné le moral , à bientôt

  3. Synergie d’huiles essentielles pour diffusion antivirale:
    dans un flacon 10ml mélangez:
    3,5 ml HE de Tea tree
    3 ml HE d’Eucalyptus globulus
    3 ml HE de Bergamote
    0,5 ml HE de Cannelle écorse
    Bien agiter, diffuser environ 10 gouttes toutes les heures
    Peut être mis sur mouchoir en cas de risque en déplacement.
    Raymond

  4. Bon article mais vous avez écrit deux fois « contacter » (Allo ?) le virus au lieu de « contracter ». Tout comme le coronavirus, aucune raison de paniquer (en un seul mot) pour ça mais quand même, ça gâche un peu 😉

  5. SPERY DELPHINE dit :

    Effectivement, on entend tout et n’importe quoi. Personnellement j’applique les règles d’hygiène de base multipliées par deux et j’avale mes HE ! Pour l’instant pas de panique à bord mais je ne serre plus les mains comme à l’accoutumée, les personnes censées comprennent, les autres…
    Petit plus, je nettoie directement avec une goutte de tea tree mon bureau, téléphone, clavier, souris…. çà sent bon et c’est propre ! Idem pour les poignées de porte de mon bureau. Ma collègue est ravie, elle a découvert les huiles essentielles autrement qu’en diffusion, oui oui, j’en utilise toute l’année….
    Bonne continuation, j’adore votre site !

    1. Bonjour Delphine
      bonne idée la goutte de tea tree sur le matériel informatique ! Surtout que c’est des nids à bactéries dans les entreprises (tout dépend si c’est nettoyé ou non)

  6. Bonjour ! Merci pour cet article
    Du coup je vais de ce pas acheter ce qu’il faut pour mes proches 🙂

    Mais qu’en est il pour les enfants ? Que peut on utiliser en prévention ? Mon fils a 2 ans et demi , bébé il faisait des bronchiolites (asthme du nourrisson) je pense qu’il a donc un terrain plus fragile ..?!
    Peut on utiliser des gel désinfectant sur les enfants de -7 ans ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.