Comment soulager l’arthrose naturellement ?

plantes-articulations

Voici un article invité écrit par Emmanuelle du blog phytoetsens. Elle va partager pour les lecteurs d’Aromalin quelques recettes aux huiles essentielles mais aussi des recettes composées de plantes médicinales pour soulager l’arthrose. Merci à elle pour ce beau partage. Je vous laisse maintenant avec l’article d’Emmanuelle.

Comment soulager l’arthrose naturellement sans prendre de médicaments ? Des solutions naturelles et sans effets secondaires existent, il serait dommage de s’en priver ! Les produits de phytothérapie comme les huiles essentielles et les plantes médicinales peuvent vous aider à soulager vos douleurs liées à l’arthrose. 

 

Qu’est-ce que l’arthrose ?

arthrose_genouL’arthrose est une maladie chronique qui se caractérise par des douleurs persistantes au niveau des articulations. L’arthrose est due principalement à l’usure mécanique des cartilages.

Les zones articulaires les plus souvent touchées sont la hanche, le genou, la colonne vertébrale. Néanmoins d’autres articulations peuvent être atteintes, comme la cheville, l’épaule et le poignet. L’arthrose des doigts est aussi très fréquente, surtout chez les femmes. Les premiers symptômes de l’arthrose apparaissent généralement à partir de 40 à 50 ans.

Les thérapeutiques conventionnelles ou naturelles peuvent soulager les douleurs des rhumatismes cependant elles ne permettent pas de faire disparaître l’arthrose installée.

Ces différentes méthodes permettent de la prévenir, de la stabiliser au mieux et de la soulager. Voyons maintenant comment soulager l’arthrose naturellement.

 

 

Que choisir ? Les médicaments classiques ou les produits de phytothérapie (huiles essentielles et plantes médicinales) ?

 

Les traitements anti-inflammatoires peuvent soulager les douleurs mais ils n’ont pas d’effets curatifs à long terme. Ils pourraient même nuire à la production naturelle du nouveau cartilage. La prise régulière de ces médicaments finit par provoquer des effets indésirables qui peuvent être graves : ulcères, lésions du foie ou encore des hémorragies gastriques.

Les huiles essentielles et les plantes médicinales ont l’avantage de ne pas provoquer de désagréments lorsqu’elles sont utilisées correctement. Elles sont particulièrement efficaces pour soulager les douleurs articulaires grâce à leurs propriétés antalgiques et anti-inflammatoires.

 

 

Les huiles essentielles indiquées en cas d’arthrose

 

L’huile essentielle de gaulthérie est bien connue pour soulager l’arthrose mais ce n’est pas la seule huile essentielle efficace ! En voici d’autres :

le sapin baumier,  l’eucalyptus citronné, la coriandre,  le basilic doux à linalol, la fragonia,  le serpolet, le genévrier, l’épinette noire et le gingembre, katrafay.

 

 

Comment soulager l’arthrose avec ces huiles essentielles ?

 

Les huiles essentielles peuvent être irritantes pour la peau, il est conseillé de les diluer avant de les utiliser.

Vous pouvez mélanger votre huile essentielle dans les huiles végétales de nigelle, d’andiroba, ou de millepertuis, ces huiles ont des vertus anti-inflammatoires. Utilisées en massage, elles sont parfaitement appropriées pour soulager l’arthrose.

Si vous n’avez pas ces huiles végétales à portée de main, utilisez celle de votre choix.

Question dosage, pour un massage local d’une zone peu étendue : mélangez 5 à 10 gouttes d’huile essentielle dans cuillère à café d’huile végétale.

Et pour un grand massage du corps, il faudra diluer 2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale.

 

 

Une recette aux huiles essentielles

Huile de massage pour soulager les douleurs articulaires (Le petit Larousse des huiles essentielles, T. Folliard)

Dans un flacon de 40 ml, préparez le mélange suivant :

  • 1 ml d’huile essentielle de thym saturéioïde (Thymus stureioides) – anti-inflammatoire
  • 2 ml d’huile essentielle de gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima) – anti-inflammatoire
  • 1 ml d’huile essentielle de katafray (Cedrelopsis grevei) – anti-inflammatoire et antidouleur
  • 1 ml d’huile essentielle de poivre noir (Piper nigrum) – antidouleur
  • 2 ml d’huile essentielle de Copahier (Copaifera officinalis) – anti-inflammatoire et antidouleur
  • 1 ml d’huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis CT camphre) – anti-inflammatoire et antidouleur
  • 1 ml d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) – anti-inflammatoire et antidouleur
  • 1 ml d’huile essentielle de genévrier (Juniperus communis) – anti-inflammatoire et antidouleur
  • 30 ml d’huile végétale d’arnica (Arnica montana) – anti-inflammatoire et antidouleur

 

Massez localement 3 gouttes de cette préparation sur la zone concernée.

Vous pouvez appliquer cette huile de massage 2 à 3 fois par jour pendant 20 jours.

Astuce Aromalin : au vu du nombre important d’huiles essentielles qu’il faut pour réaliser cette préparation, je vous conseille de la faire préparer en pharmacie.

En complément de cette huile de massage, il est possible d’y associer des décoctions d’aubier de tilleul.

Celui-ci est connu pour calmer les douleurs articulaires.

Pour préparer la décoction de l’aubier, faites bouillir 4 cuillères à soupe dans un litre d’eau. Laissez bouillir jusqu’à réduction du ¾ de litre. Il est possible d’en consommer 3 bols par jour.

smiley_attention

  • Déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans
  • Déconseillé chez la femme enceinte/allaitante

 

 

Des plantes médicinales pour soulager l’arthrose

 

Les plantes médicinales, comme les huiles essentielles sont bien utiles pour soulager l’arthrose.

Voici 3 plantes médicinales pour soulager les rhumatismes, on peut facilement les trouver en pharmacies, ou en magasins bio.

La reine-des-prés 

Cette plante contient de l’acide salicylique ! C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on la surnomme « aspirine végétale ».

Ses vertus antalgiques et anti-inflammatoires sont très intéressantes pour soulager l’arthrose.

En dehors de ses propriétés antirhumatismales, la reine-des-prés a des vertus diurétiques et antispasmodiques.

Cette plante est généralement bien tolérée puisqu’elle n’irrite pas l’estomac.

On peut facilement la consommer en tisane. Pour cela, faites infuser 30 grammes de fleurs (fraîches ou sèches) pour un litre d’eau à 80°C maximum. Il faut éviter de faire bouillir la reine-des-prés, ce qui détruirait les salicylates.

Contre-indication : cette plante médicinale est déconseillée en cas d’hypersensibilité aux salicylates, en cas de prise de traitements anticoagulants et chez la femme enceinte.

 

 

Le cassis 

Les feuilles de cassis sont réputées pour soulager l’arthrose et plus généralement les rhumatismes. Les flavonoïdes lui confèrent une activité anti-inflammatoire très puissante.

Pour préparer une tisane de feuille de cassis, laissez infuser 100 grammes de feuilles pour un litre d’eau chaude. On peut prendre jusqu’à 3 bols par jour entre les repas.

Cette tisane peut être consommée en cure de 6 mois, il est possible d’y associer aussi de la reine-des prés et des feuilles de frênes dans la préparation.

 

 

Le curcuma 

Le curcuma est un puissant anti-inflammatoire naturel souvent utilisé en médecine traditionnelle chinoise et en médecine ayurvédique (indienne).

La curcumine contenue dans le curcuma permet de soigner les maladies inflammatoires comme l’arthrose.

Il peut être préparé en décoction : faites bouillir pendant 5 minutes 2 cuillères à café de racine concassée pour un bol, et laissez infuser une dizaine minutes. On peut boire 2 à 3 bols de cette décoction dans la journée.

Et n’hésitez pas à utiliser cette épice pour cuisiner !

Contre-indication : son usage est déconseillé en cas d’occlusions des voies biliaires.

 

 

Comment réaliser soi-même son mélange d’huiles essentielles pour soigner ses douleurs articulaires ou musculaires ?

Il est possible de réaliser soi-même son mélange d’huiles essentielles.

Le but est d’obtenir un mélange personnalisé pour soigner votre douleur et adapté à vous.

Et que vous soyez autonome pour soulager vos douleurs grâce aux huiles essentielles.

Pour cela je vous propose d’être guidé de A à Z grâce à ma formation huiles essentielles  : spécial douleurs articulaires et musculaires. Elle comprend plus de 4 heures de vidéos où je vous guide pour réaliser chez vous votre mélange qui soulagera vos douleurs.

Je vous dis tout ici : Formation douleurs articulaires et musculaires .

 

Quelles sont vos astuces naturelles pour soulager l’arthrose ?

A vous de jouer, laissez un commentaire !

Précautions :

  • Les huiles essentielles peuvent être irritantes ou allergènes. Il est préférable de faire un test allergique avant de les utiliser (appliquez sur le coude les huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale et attendre 24 h, voire 48 h)
  • Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées chez les femmes enceintes à partir du 4ème mois de grossesse. En parler avec un thérapeute avant toute utilisation.
  • Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées chez les enfants dès 6 ans. En parler avec un thérapeute avant toute utilisation.
  • Les huiles essentielles ne sont pas adaptées aux personnes souffrant d’épilepsie.
  • Chats : vous pouvez diffuser des huiles essentielles en présence d’un chat, si la pièce est ventilée et aérée et que le chat puisse avoir la possibilité de partir de la pièce. Je vous déconseille d’appliquer et surtout de faire avaler une huile essentielle au chat sans avis médical.

Les informations de ce blog sont à titre informatif. Je tiens à vous informer que je me dégage de toute responsabilité quant à votre utilisation des HE sur vous-même ou une autre personne. Pour un usage thérapeutique, demandez toujours l’avis de votre pharmacien/médecin.

Sources : Le petit Larousse des plantes qui guérissent, G. Dubuigne et F. Couplan, Le petit Larousse des huiles essentielles, T. Folliard, Efficacy and safety of Curcuma domestica extracts in patients with knee osteoarthritis.

Image : http://www.e-sante.fr, http://www.passeportsante.net

33 réflexions au sujet de « Comment soulager l’arthrose naturellement ? »
  1. Une formule d’HE : 3. Dans un flacon de 50 ml, mélangez :
    – H.E. gaulthérie (20 gouttes) ;
    – H.E. eucalyptus citronné (citriodora) (20 gouttes) ;
    – H.E. hélichryse italienne (20 gouttes) ;
    – H.E. Laurier noble (20 gouttes) ;
    – H.E. Menthe poivrée (20 gouttes) ;
    – H.E. de copaïba appelé aussi copahu (ou de katafray) : 20 gouttes
    – MH (macérât huileux) millepertuis : remplir le flacon.

    En phytothérapie :
    – Sève de bouleau 1 D : 50 gouttes le matin à jeun – sauf les jours où on prend Rhus toxicodendron, remède homéopathique (si on en prend – (à prescrire après étude du terrain).
    – Ribes Nigrum (macérat glycériné) 1 D : 50 gouttes avant le repas de midi.
    – Pinus Montana (macérat glycériné) 1 D : 50 gouttes avant le dîner.
    Q.S.P. deux mois.

    Au fait, j’ai oublié de te dire quels diffuseurs j’utilisais : le premier (sans humidification), c’est celui de Valnet : sentessence (très bien! Solide, facile à nettoyer, inusable) https://www.amazon.fr/gp/product/B00KNJOQIK/ref=oh_aui_detailpage_o04_s00?ie=UTF8&psc=1. J’ai eu de la chance : je l’ai trouvé d’occasion au prix de 36 euros.
    Le second, acheté récemment sur AMAZ… (pas de pub) avait l’avantage d’être peu cher mais il est petit… Par contre il humidifie et ça, j’apprécie…
    Voilà les références : (moins de 30 euros, ça vaut le coup) : EiioX Diffuseur d’huiles essentielles Aromathérapie Bien-être Humidificateur ultrasonique Ultra Silencieux diffuseur électrique avec 7 couleurs LED lampes (Blanc).
    Le lien : https://www.amazon.fr/gp/product/B00KNJOQIK/ref=oh_aui_detailpage_o04_s00?ie=UTF8&psc=1
    Voilà!
    Sinon, j’aurais besoin de tes éclairages : comment renforcer des gencives quand les dents menacent de se déchausser ? Il y a urgence! Merci! <3

    1. Coucou Chlorophylle
      Tiens du Katafray dans la recette, ça sent du Dominique Baudoux ! C’est sûr que celle-ci est bien plus complète que celle proposée sur l’article.
      Merci à toi pour les traitements de phyto, ça servira à d’autres personnes.
      Oui oui pas de pub 😎 c’est pas mal un diffuseur à moins de 30€ c’est sûr !
      Pour le déchaussement dentaire, il faut voir à quoi c’est dû : inflammation de la gencive, frein trop petit, … ?
      Voici un article que j’ai trouvé : http://www.aude-maillard.fr/huile-essentielle-apthe-carie-parodontose-gingivite
      Sinon, il est urgent d’aller voir le dentiste. Perso, j’ai eu un déchaussement de la gencive du bas au niveau des incisives, si je ne faisais rien, je perdais une dent de devant en plus à mon âge !!! 😡 J’ai dû faire une greffe de gencive, pas le choix, depuis tout va bien ! Sauf que maintenant c’est mes dents de sagesses qui vont plus, je me mors la joue, faudrait que je les extraits mais j’ai une peur bleue de le faire 🙄

      1. Si tu dois faire extraire des dents, avant, prends ARNICA 9 CH un soir, ARNICA 12 CH le lendemain soir, et ARNICA 15 CH la veille de l’extraction : un bouchon-dose – c’est-à-dire environ le cinquième de la dose ; le reste, tu le gardes : on peut dépasser la date de péremption sans problèmes ; c’est une obligation légale, mais on ne peut pas s’intoxiquer… Quand les granules ou les globules deviennent jaunes, on les jette mais il n’y a aucun risque : au pire, ils n’auront aucun effet.
        Je ne sais plus si la formule vient de Baudoux ou de Danièle Festy… ou d’un autre… J’ai de nombreux bouquins sur l’aroma…
        Bon courage pour les dents!
        Et merci pour le lien d’Aude Maillard, j’y vais de ce pas, euh, de cette touche de clavier… 😛 Biz!

        1. Je te remercie pour l’astuce. On peut même utiliser les huiles essentielles avant une extraction dentaire mais j’ai quand même trop peur. Il faudrait me kidnapper et m’endormir , c’est la seule solution pour me retirer les dents de sagesse. 😳
          J’espère que ce lien d’Aude Maillard t’aidera 😉

        2. Bonjour Chlorophylle.
          Pour l’Arnica, c’est un tube de granules ou globules?
          Cela peut-il aussi servir en cas d’opération ?
          Merci pour les renseignements.

          1. Ce sont des doses (je parle de « bouchon-dose » dans mon message. A partir de la 9CH, il est mieux de doser en doses (globules) mais prendre la dose entière est inutile ; qu’on prenne la valeur d’un bouchon ou la dose entière, c’est pareil!
            Autant conserver le reste qui sera utilisé plus tard (on peut dépasser la DLU sans problème, comme je l’ai expliqué).
            Oui, c’est très bien pour préparer une opération (ou un accouchement). Prendre trois jours avant l’opération ou l’accouchement, en « échelle » comme c’est indiqué.
            Prévoir, pour après, éventuellement, ARNICA 17 CH, 24 CH (si, on peut les demander, même si ces dilutions ne sont pas courantes). Ou Bellis perennis, en fonction des symptômes, des réactions… Ou d’autres encore (mais évitez de mélanger ; ne prenez qu’un seul remède, quitte à en changer la dilution). Certains remèdes homéopathiques sont incompatibles, d’autres s’antidotent… et la plupart des homéopathes pluralistes ne le savent pas!
            Bon courage!
            En espérant vous avoir aidée, bonne journée!

  2. bonjour Sandrine
    et bien moi je mets du curcuma dans mes plats ; je crois que je vais l’utiliser plus souvent

    je note aussi la recette pour les douleurs articulaires – mes genoux commencent « à coincer » – merci

    1. Bonjour Mamiejosy
      Super pour le curcuma. Et vous sentez une différence ? vous avez moins mal ? et quelle quantité utilisez-vous ?
      Merci 🙂

  3. Super article!
    J’utilise une synergie HV millepertuis , HE gaulthérie, genévrier, euca citronné, menthe poivrée (ca refroidit la zone, ça fait du bien!).
    En plante, en décoction ou en pilule végétale : reines des pres associées aux cassis, harpagophytum (anti douleur), et mélisse (pour dormir).
    Ajouter à ca, un peu de dopamine naturelle : le rire! 🙂
    Même rire pour rien 🙂

    1. Bonjour Trikoala
      Ouah, vous êtes au top pour soulager votre arthrose.
      Votre synergie d’huiles essentielles et vraiment bien choisie je trouve. Pouvez-vous détailler les quantités d’huiles essentielles, ainsi que celle pour la décoction ?
      Merci beaucoup 😉
      Et oui le rire, on a tendance à oublier parfois que c’est un remède à tout

  4. Bonjour Sandrine, je vous remercie beaucoup pour cet article que je trouve très intéressant. J’aimerai juste savoir concernant la préparation des huiles pour le massage, comment conserver cela pendant 20 jours dans le frigo? Désolée si ma question vous semble stupide mais je suis très intéressée par cet article qui répond au besoin d’une personne très proche. Un grand merci d’avance!
    Sam

    1. Bonjour Sam
      Il n’y a aucune question stupide dans l’utilisation des huiles essentielles 😉 la recettes aux huiles essentielles peut se conserver jusqu’à 6 mois à température ambiante, à l’abri de la lumière et de la chaleur. Inutile de la conserver au frigo.
      N’hésitez pas revenir nous dire si cette recette a été efficace.
      A bientôt

  5. Bonjour 🙂

    C’est vrai certaines huiles essentielles sont efficaces contre l’arthrite et plus particulièrement l’Eucalyptus citronné qui est anti inflammatoire. Voici une petite recette efficace contre l’arthrite que ma femme a l’habitude d’utiliser: 2 gouttes d’huile essentielle de Gingembre + 2 d’Eucalyptus citronné dans une cuillère à café d’huile végétale (calophylle de préfèrence). Massez les zones concernées avec cette huile de massage.

    1. Bonjour Didier
      Merci pour le partage de cette belle recette. J’avoue ne pas utiliser l’huile essentielle de gingembre, je ne l’ai jamais acheté. Et oui c’est une bonne idée de l’utiliser pour les douleurs d’arthrite. A bientôt 😉

  6. Bonjour, la synergie proposée par Trikoala me plait bien , mais pour moi je remplacerais bien la menthe poivrée par du Romarin ce qui donne :
    He genévrier 30 gttes + he Gaultherie 20 gttes + he eucalyptus citronné 30 gttes + romarin 20 gttes + hv millepertuis 50 gttes pour avoir une préparation toujours prete pour tout ce qui est rhumatismes, arthrite, Hallus valgus enflammé (j’y suis sujette…)
    Qu’en pensez-vous?

    1. Bonjour Céline
      J’ai besoin de connaître l’espèce du romarin (camphre, verbénone, etc) pour mieux répondre à votre question :-). Les dosages vous les avez trouvé où ?

      1. Bonjour, je pensais au Romarin à Camphre, et pour les proportions, je me suis inspirée de diverses recettes trouvées ça et là… je ne sais plus où précisément
        mon idée première était d’associer Gaultherie , Genévrier et eucalyptus citronné , je cherche donc la « formule parfaite » comprenant cette synergie !…
        si vous avez de meilleurs conseils pour associer ces huiles, je suis preneuse! :))
        Merci!
        Céline

        1. Bonjour Céline
          pour vous conseiller les dosages pour fabriquer un mélange personnalisé à votre souci, je ne saurai vous guider par commentaire. Par contre voici ce que je peux vous proposer : d’étudier votre demande en fonction de vos besoins, vos problèmes et déterminer ensemble le dosage et les HE pour votre soin via un coaching. Si vous êtes d’accord, vous pouvez me le faire savoir (en réponse au commentaire ou via mail). 🙂

  7. Bonjour je suis encore novice dans l utilisation des HÉ et je vais tester votre mélange pour soulager mes douleurs aux genoux .Par contre pourriez vous me donner une recette pour soulager le syndrome de Raynaud(ma fille est actuellement factrice et souffre beaucoup des mains )merci beaucoup

    1. Danièle Festy (pharmacienne) conseille le cyprès : 2 gouttes en massage sur l’extrémité des doigts et des orteils ou, mieux, un mélange de :
      2 gouttes de cyprès et 2 gouttes de thym à thujanol (ou marjolaine à thujanol, le thym étant difficile à trouver) dans 2 gouttes d’huile végétale de calophylle inophyle.
      La marche à pied (tout ce qui réchauffe) est bienvenu.
      Une supplémentation en Oméga 3 peut être utile pour assouplir la membrane des vaisseaux sanguins et des veines ainsi que pour améliorer la circulation.
      En espérant que cela vous sera utile et que Sandrine ne m’en voudra pas de me glisser ainsi dans son blog. Je la remercie au passage!

        1. Chaque fois que je me masse le dos (la zone de la sacro-iliaque pour être précise), ce mélange d’HE et d’huiles végétales me fait un bien fou. Alors, je ne sais pas si ça soulage la douleur liée à l’arthrose, mais ça diminue nettement la douleur tout court, y compris quand il s’agit des genoux… De toute façon, l’arthrose étant due à une dégénérescence du cartilage, elle ne se soigne pas vraiment… On peut réduire les douleurs mais pas supprimer l’arthrose, enfin, d’après ce que je sais… hélas! Bise à toi!

          1. Merci pour ton retour 🙂 Non en effet, pour l’arthrose, on peut ralentir la dégénérescence mais pas la soigner. Bises

    1. Bonjour Jaicruvoir
      merci pour votre conseil. on peut essayer de supprimer ces ingrédients et de voir si les douleurs sont moins fortes effectivement.

      1. Pour les laitages, c’est une évidence. le lait de vache (et les fromages à partir de lait de vache) secrètent de l’acide lactique dans les muscles. Pas pour rien que les sportifs les évitent.
        Quant au gluten, il ne sert qu’à faire gonfler… et s’il gonfle le pain, il nous fait gonfler aussi!
        Sur l’arthrose je ne sais pas, mais comme la plupart des aliments contenant du gluten sont acides, il serait assez logique qu’il intervienne dans l’arthrose. Pour la ralentir, le macérât glycériné de bourgeons de cassis (Ribes Nigrum), mais sur le long terme et à raison de 50 gouttes 3 fois par jour (ou 70 deux fois). Efficace, mais il faut être patient et persévérant!
        Le mouvement (doux) est aussi utile, ainsi que les étirements, la tonification (dans l’axe bien sûr)…

        1. tu es sûre Chorophylle pour les 50 gouttes du macérât ? ça me parait énorme. Cela doit dépendre de la marque alors ! Pour le reste, super tes explications

          1. Ah, non, ce n’est pas énorme. Il en faut beaucoup parce que c’est du D1 (je parle de macérat de bourgeons)… que l’on mélange à de l’eau. Je peux te dire que mon cousin médecin (à l’origine d’Hippocratus), c’est ce qu’il préconise…
            Il en faut une bonne centaine de gouttes par jour, en interne… oui, oui…
            Sur ce, je file… Un cours de yoga à donner! Bise.

            1. Ok dans ce cas, il faut bien renseigner de quoi tu parles. J’en conclue donc qu’il faut bien respecter les quantités conseillés sur ton flacon. Bises

      1. Pourquoi le lait de soja serait-il fort déconseillé ? Même s’il n’est pas OGM ? Merci pour vos précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.