Vous êtes ici : Accueil » Comment remplacer l’huile végétale par une autre dans son mélange d’huiles essentielles ?

Comment remplacer l’huile végétale par une autre dans son mélange d’huiles essentielles ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter aussi vos amis :
remplacer une huile végétale pour huiles essentielles

Les huiles végétales sont incontournables pour utiliser les huiles essentielles en toute sécurité.

L’autre jour, un abonné du blog m’a posé une question très intéressante. Il voulait réaliser une formule d’huiles essentielles.  Cette formule contenait l’huile végétale de macadamia et 4 huiles essentielles. Il avait toutes les huiles essentielles chez lui mais pas celle-ci.

Il m’a posé alors cette question : puis-je remplacer l’huile végétale de macadamia par une autre ? Et si oui, par laquelle ?

 

Cette question est très pertinente et je suis sûre que la réponse vous sauvera plus d’une fois lorsque vous voudrez préparer un mélange d’huile végétale chez vous.

Alors, si vous faites des mélanges d’huiles essentielles pour les appliquer en massage ou pour la voie orale, cet article va vous intéresser. Vous saurez une bonne fois pour toutes par quelle autre huile végétale la remplacer si vous n’avez pas celle proposée dans la formule chez vous.

Tout d’abord, je peux vous répondre avec un grand OUI. On peut tout à fait remplacer une huile végétale par une autre lorsqu’on n’a pas celle qui est écrite dans la formule d’huiles essentielles qu’on veut réaliser.

Et attention ! Je parle bien d’huile VÉGÉTALE ici ! Vous pouvez seulement remplacer l’huile végétale et non les huiles essentielles. Pour remplacer une huile essentielle dans une formule, c’est une autre histoire. Et il faut un niveau de connaissance en aromathérapie confirmé.

Revenons au sujet principal :  remplacer une huile végétale par une autre. Alors oui, mais laquelle choisir ?

Pour répondre au mieux à cette question, je vais commencer par vous expliquer le rôle de l’huile végétale dans le mélange aromatique.

L’huile végétale a un rôle de support

En massage (voie cutanée)

Pour utiliser les huiles essentielles en massage sur la peau, dans la grande majorité des cas, on les dilue dans une huile végétale.

 

Sais-tu pourquoi ?

Déjà, parce que les huiles essentielles se mélangent parfaitement bien dans les huiles végétales. On dit qu’une huile essentielle est soluble dans un corps gras, ici l’huile végétale.

 

Deuxièmement, parce que certaines huiles essentielles sont irritantes (exemple : basilic exotique, citron), même très irritantes (exemple : les cannelles, origan compact) pour la peau et les muqueuses.

Alors, si vous les appliquez pures, vous risquez de vous retrouver avec une irritation de la peau, voire pire une brulure.

En fonction de notre type de peau aussi, on supporte plus ou moins bien les huiles essentielles. La tolérance cutanée ne sera pas la même sur une peau sensible par rapport à une peau moins sensible. Alors, si vous avez la peau sensible, il se peut qu’un mélange d’huiles essentielles dilué dans une huile végétale vous picote. Dans ce cas, vous pourrez encore augmenter la quantité de l’huile végétale dans votre mélange d’huiles essentielles.

 

Voilà pourquoi, il est si important d’inclure les huiles végétales dans vos mélanges d’huiles essentielles. Pour protéger votre peau tout en profitant des bienfaits thérapeutiques des huiles essentielles.

 

Troisièmement, parce que l’huile végétale diminue la toxicité de certaines huiles essentielles qui contiennent des cétones (ce sont des molécules avec un risque de neurotoxicité), par exemple pour l’huile essentielle de menthe poivrée.

 

L’huile végétale s’avère donc être indispensable pour utiliser les huiles essentielles. Chez moi, dès que je décide de réaliser un mélange d’huiles essentielles, j’inclus toujours une huile végétale pour éliminer justement ce risque d’irritation de la peau.

 

Il est rare d’utiliser une huile essentielle en massage sans la diluer. Hormis quelques exceptions, telles que les huiles essentielles de lavande vraie ou encore celle de ravintsara (si vous n’avez pas la peau sensible et sur une petite zone).

 

Concernant le pourcentage de dilution des huiles essentielles dans une huile végétale, cela va dépendre de plusieurs facteurs. Notamment le but thérapeutique recherché, la sensibilité de votre peau et la durée du traitement. Pour en savoir plus sur la dilution des huiles essentielles, je vous propose de lire mon article Apprendre le dosage des huiles essentielles.

 

Concernant, le choix des huiles végétales pour une application en massage, nous allons voir cela un peu plus bas dans l’article.

En interne (voie orale)

Vous le savez certainement, il est possible d’utiliser les huiles essentielles par voie interne, en d’autres termes, de les avaler.

Pour information, ce n’est pas la voie d’administration la plus recommandée lorsqu’on débute avec les huiles essentielles. Alors, je vous invite à utiliser les huiles essentielles en interne le moins souvent possible, et surtout soyez sûr de ce que vous faites ! Toutes les huiles essentielles ne s’avalent pas !!

 

Pour la voie orale, il est très important d’utiliser un support adapté pour éviter toute irritation dans la bouche, l’œsophage, l’estomac. Il existe plusieurs supports tels que le morceau de sucre, le miel, le solubol, les comprimés neutres, les gélules et bien sûr l’huile végétale.

 

A titre personnel, lorsque j’avale une huile essentielle, j’utilise principalement l’huile végétale comme support. Soit 2 gouttes d’huile essentielle dans 1 cuillère à café d’une huile végétale. Pour le choix de l’huile végétale, nous verrons cela un peu plus bas dans l’article.

 

J’aime beaucoup utiliser l’huile végétale en tant que support pour avaler les huiles essentielles car ces dernières se diluent très bien dans celle-ci. Le goût de l’huile essentielle est beaucoup moins prononcé et au niveau irritation, je sais que je protège bien mes muqueuses avec l’huile végétale.

Si vous n’avez jamais encore avalé une huile essentielle, je vous conseille je vous préparer psychologiquement ! C’est puissant !

De toute façon, avant de décider d’avaler une huile essentielle, renseignez-vous bien sûr ses contre-indications et si elle s’avale.

 

Maintenant, on va passer au cœur du sujet. Concrètement, quelle huile végétale choisir dans son mélange d’huiles essentielles quand on n’a pas celle qui est notée dans la formule ?

Remplacer une huile végétale par une autre dans un mélange d’huiles essentielles

Les huiles végétales « classiques »

Mais qu’est-ce que je veux dire par classique ?

En fait, il existe une quantité impressionnante d’huiles végétales que l’on peut utiliser en support pour diluer les huiles essentielles.

Alors comment s’y retrouver ?

 

Je vous propose une petite liste d’huiles végétales que j’aime utiliser personnellement. Ce sont celles que j’utilise le plus souvent dans mes mélanges aromatiques (HE + HV).

 

Pour une absorption rapide du mélange aromatique

Vous voulez que votre mélange aromatique pénètre rapidement dans la peau.

Sans laisser de film gras.

Et sans avoir à masser pendant 2 minutes pour une pénétration totale du mélange.

Huile végétale de macadamia

Je vous conseille d’utiliser principalement les huiles végétales de sésame ou de macadamia (attention aux allergies aux fruits à coques pour ces 2 huiles végétales).

Voici le lien vers l’huile végétale de macadamia que j’ai achetée (celle en photo).

Elles ont un touché sec et pénètrent rapidement la peau. Très pratique, par exemple pour appliquer un mélange aromatique sur la gorge pour soigner une pharyngite par exemple. C’est pour cette raison que ce sont mes 2 huiles végétales favorites pour ce genre de massage rapide.

Donc, pour reprendre la question posée par mon abonné (celle vu au tout début de l’article) : je peux lui répondre qu’il peut tout à fait remplacer l’huile végétale de macadamia par celle de sésame. Pour en savoir plus sur mon huile de macadamia, vous pouvez cliquer sur la photo.

 

Il est aussi possible d’utiliser l’huile végétale de jojoba qui a aussi un toucher sec et qui pénètre très rapidement. Celle-ci, étant plus onéreuse, je préfère la garder pour mes préparations cosmétiques.

 

Encore une dernière huile végétale que vous pouvez utiliser pour des massages rapides, c’est celle de noyau d’abricot. Elle ne coute pas cher, mais elle met plus de temps pour pénétrer dans la peau par rapport aux 3 autres huiles citées ci-dessus. Personnellement, celle-ci, je ne l’utilise pas. D’ailleurs, je n’en ai pas chez moi.

 

Pour une absorption lente

Une huile végétale qui est absorbée lentement par la peau est plutôt adaptée pour un massage long.

Pour un massage du dos pour se détendre par exemple. Ou pour une douleur articulaire qui nécessite une massage long.

Donc, il nous faut des huiles végétales grasses, qui sont longues à pénétrer dans la peau.

Huile végétale d’amande douce

Pour ce type de massage, je vous conseille l’huile végétale d’amande douce. C’est d’ailleurs une huile adaptée pour les bébés, pour leur faire des massages ou encore s’ils ont la peau sèche. 

Voici le lien de l’huile d’amande douce que j’ai achetée (celle de la photo).

Vous pouvez aussi faire un mélange huile d’amande douce et macérât de calendula. Le macérât est très gras et donc très agréable pour les massages longs. Il est aussi adapté pour les bébés.

 

Pour avaler l’huile essentielle (voie orale)

Pour avaler une huile essentielle, je vous conseille de la diluer dans une cuillère à café d’huile végétale d’olive. Cette huile végétale d’olive est particulièrement recommandée comme support pour utiliser les huiles essentielles par voie orale.

Choisissez l’huile alimentaire, cela suffira amplement. Prenez-là seulement bio et extraite à froid. C’est mieux !

Et toujours avec la plus grande prudence d’utilisation de la voie orale. Vous devez être sûr de ce que vous faites.

 

On pourrait s’arrêter ici pour répondre à la question de cet article. Avec les informations données, vous partez déjà sur un bon choix en huile végétale.

Toutefois, j’ai envie d’aller plus loin avec vous.

 

Et si, vous choisissiez votre huile végétale, non seulement en fonction du type de massage (rapide ou long), mais aussi en fonction de la spécificité de l’huile végétale et du but recherché de votre mélange aromatique.

Intéressant, vous ne trouvez pas ? Allez, on se lance !

Les huiles végétales « spécifiques »

Ce que j’entends par huiles végétales « spécifiques », ce sont des huiles végétales qui vont augmenter l’efficacité thérapeutique du mélange aromatique.

Rien ne vaut un exemple pour mieux comprendre.

Vous voulez faire un mélange d’huiles essentielles pour soulager les jambes lourdes. Vous pourriez très bien utiliser l’huile végétale de sésame pour une pénétration rapide du mélange dans la peau.

Mais, on peut améliorer cette formule.

 

Comment ?

En utilisant une huile végétale qui a des propriétés circulatoires, comme celle de tamanu (appelée aussi Calophylle inophyle). Toutefois, celle-ci a un toucher plutôt gras, donc plus difficile à faire pénétrer.

Alors, je vous conseille de rajouter à votre mélange d’huiles essentielles, les huiles végétales de sésame et de tamanu.

Pour une absorption rapide du mélange.

Tout en améliorant l’efficacité thérapeutique de la formule, qui est dans notre exemple une meilleure circulation sanguine pour avoir des jambes plus légères.

 

Est-ce qu’avec mon exemple, vous comprenez où je veux en venir avec la notion d’huiles végétales « spécifiques » ?

En fait, vous pouvez choisir l’huile végétale pour augmenter l’efficacité thérapeutique du mélange. Pour avoir un mélange aromatique encore plus adapté au problème que vous voulez soigner.

Voici d’autres exemples :

  • Macérât huileux d’arnica : pour les bobos (plaie non ouverte), les coups, les contusions, les douleurs articulaires et musculaires, les inflammations. Attention, ce macérât ne s’ingère pas. Pour information, c’est une huile grasse qui est longue à faire pénétrer.
  • Macérât huileux de millepertuis : pour les douleurs articulaires, musculaires, inflammations, plaies, brûlures, coups de soleil. C’est une huile grasse aussi. Attention, photosensibilisante. Ne pas s’exposer au soleil après application.
  • Huile de neem: pour éloigner les parasites, les insectes. Toutes ces petites bébêtes qu’on déteste comme les tiques, les puces. On peut l’utiliser chez les animaux aussi. Mais alors, il n’y a pas que les insectes qu’elle éloigne. Comment dire … son odeur est dure à supporter. Elle est très forte et très désagréable. En plus c’est une huile très visqueuse. Bref, j’en ai acheté une fois et je n’en rachèterai plus !! Si vous en avez le courage, vous pouvez l’utiliser en la diluant à 20% dans une autre huile végétale plus fluide.
  • Huile végétale de coco : pour un soin pour les cheveux. C’est l’une des plus réputées dans les soins capillaires. Elle nourrit, fortifie et redonne de la brillance aux cheveux. En plus, vous pouvez l’utiliser pour les soins anti-poux.
  • Calophylle inophyle (tamanu): pour une cicatrice, les vergetures, varices, jambes lourdes
  • Rose musquée: vergetures, cicatrices, coup de soleil.

Comment bien stocker les huiles végétales ?

Cette question revient aussi assez souvent. Faut-il les mettre au frigo, ou alors, au placard ?

Pour savoir bien stocker votre huile végétale, il vous faut connaître la notion d’oxydation. Une huile végétale risque de s’oxyder, de rancir.

Certaines huiles végétales sont plus sensibles à l’oxydation et d’autres moins.

Vitamine E

D’une manière générale, pour vous guider, les huiles végétales qui contiennent une quantité importante d’oméga 3 sont beaucoup plus sensibles. Alors, celles-ci, je conseille de les conserver au frigo. Et après ouverture, rajouter de la vitamine E pour ralentir encore plus le risque d’oxydation. C’est ce que je fais chez moi et voici le lien vers la vitamine E que j’achète.

 

Parmi les huiles végétales que j’ai énoncées dans cet article, voici celles que je conseille de stocker dans un placard, à l’abri de la chaleur et de l’humidité :

  • Amande douce
  • Coco
  • Jojoba
  • Macadamia
  • Olive
  • Noyau d’abricot
  • Neem
  • Sésame
  • Tamanu

Voici la liste des huiles végétales que je vous conseille de stocker dans un endroit frais (moins de 20°) :

  • Arnica
  • Calendula
  • Millepertuis

Voici la liste des huiles végétales que je vous conseille de stocker au frigo :

  • Rose musquée

Pendant combien de temps conserver ses huiles végétales ?

Il n’y a pas de règles absolues.

Déjà, plus l’huile végétale sera sensible à l’oxydation (ex : rose musquée), moins longtemps elle sera conservée.

A l’inverse, plus l’huile végétale sera stable (ex : amande douce), plus vous pourrez la garder longtemps.  Par exemple, le jojoba peut se garder au moins 1 an !

Donc, ce que je peux vous donner comme conseils :

  • les huiles végétales que je conseille de stocker dans un endroit frais ou au frigo, éviter de les utiliser après 6 à 9 mois après ouverture du flacon.
  • Sentez votre huile végétale avant de l’utiliser. Toujours ! Si son odeur a changé, si elle a une odeur de rance, alors ne l’utilisez plus.

Conclusion

Oui, vous pouvez remplacer une huile végétale par une autre dans une formule avec les huiles essentielles.

Les huiles végétales ont un rôle de support pour utiliser les huiles essentielles.

Notamment, pour enlever ce côté irritant qu’on certaines huiles essentielles.

Et pour diminuer la toxicité de certaines d’entre elles, notamment celles qui contiennent des cétones.

Si vous voulez utiliser l’huile végétale comme support pour avaler une huile essentielle, renseignez-vous bien si elle est d’usage alimentaire et si elle est bio, extraite à froid.

Pour une absorption rapide du mélange aromatique en massage, privilégiez les huiles végétales suivantes :

  • Sésame
  • Macadamia
  • Jojoba
  • Noyau d’abricot (à savoir que la pénétration de celle-ci est plus longue que les 3 autres ci-dessus)

Pour une absorption lente, pour faire un massage relaxant par exemple. Privilégier les huiles végétales suivantes :

  • Amande douce
  • Macérât de calendula

En ce qui concerne les huiles végétales aux propriétés spécifiques, les voici :

  • Macérât huileux d’arnica 
  • Macérât huileux de millepertuis
  • Huile de neem
  • Huile végétale de coco
  • Calophylle inophyle (Tamanu) 
  • Rose musquée

 

Il est aussi possible d’utiliser une huile végétale pour avaler une huile essentielle. On dit alors que l’huile végétale sert de support : je conseille l’huile d’olive bio.

Veuillez à bien conserver vos huiles végétales dans un endroit à l’abri de la chaleur et de l’humidité pour pouvoir les conserver le plus longtemps possible. S’il y a une odeur de rance, jetez votre huile végétale, elle n’est plus bonne.

Vous êtes parés pour choisir l’huile végétale la plus adaptée au but thérapeutique de votre mélange aromatique !

Voici une infographie récapitulative

Si vous voulez la télécharger pour l’avoir dans votre ordinateur, vous pouvez cliquer sur l’infographie et vous l’aurez en format PDF.

Précautions :

  • Les huiles essentielles peuvent être irritantes ou allergènes. Il est préférable de faire un test allergique avant de les utiliser (appliquez sur le coude les huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale et attendre 24 h, voire 48 h)
  • Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées chez les femmes enceintes à partir du 4ème mois de grossesse. En parler avec un thérapeute avant toute utilisation.
  • Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées chez les enfants dès 6 ans. En parler avec un thérapeute avant toute utilisation.
  • Certaines huiles essentielles ne sont pas adaptées aux personnes souffrant d’épilepsie.
  • Chats : vous pouvez diffuser des huiles essentielles en présence d’un chat, si la pièce est ventilée et aérée et que le chat puisse avoir la possibilité de partir de la pièce. Je vous déconseille d’appliquer et surtout de faire avaler une huile essentielle au chat sans avis médical.

Les informations de ce blog sont à titre informatif. Je tiens à vous informer que je me dégage de toute responsabilité quant à votre utilisation des HE sur vous-même ou une autre personne. Pour un usage thérapeutique, demandez toujours l’avis de votre pharmacien/médecin.

Crédit images :  Engin Akyurt, Honglin Mu, Peggy und Marco Lachmann-Anke, Marina Pershina

 

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter aussi vos amis :
Hidden Content
13 thoughts on “Comment remplacer l’huile végétale par une autre dans son mélange d’huiles essentielles ?
  1. Que voilà de belles explications, très claires et on peut vraiment se faire une idée.
    Merci pour cet article.

  2. Corentin dit :

    Bonjour Sandrine,
    Merci beaucoup pour cet article de qualité qui donne de nombreuses informations sur l’utilisation des huiles les plus courantes. Je me suis mis à cette médecine alternative depuis déjà quelques années et j’en suis plus que satisfait ! 🙂 C’est vrai qu’au départ on est un peu perdu face à la grande diversité des huiles et de leurs vertus.
    Il y a « Ma bible des huiles essentielles » comme livre très complet mais qui fait trop dictionnaire à mon goût.
    Pour bien débuter sans être assommé par 600 pages, je conseille un eBook sur lequel je suis récemment tombé. Il est très bien structuré et plein de conseils. Pour ceux qui sont intéressés il est disponible directement sur le site de l’auteur. Je vous partage le lien : https://bit.ly/3i44tOS
    Belle journée à toutes et tous
    Corentin

    1. Bin merci Corentin, l’ebook que vous suggérez c’est le mien 😉 Je suis ravie de lire qu’il vous aide à y voir plus clair sur l’utilisation des HE. C’était le but recherché.

  3. Encore une découverte. Je ne savais pas qu’on pouvait remplacer une huile végétale par une autre. Et voilà, je viens d’être largement informé sur le sujet. Toutefois, j’évite d’avaler aussi bien les huiles essentielles que les huiles végétales pour éviter de mauvaises surprises liées parfois au mauvais dosage.

    A très vite !

  4. Merci c’est tout ce que j’ai à vous dire mais cela vient de tout mon coeur

  5. Loublier Yves dit :

    Un grand merci pour toutes ces explications
    Et les commentaires mis sous formes de fiches

  6. Fabienne Toussaint dit :

    Merci beaucoup Sandrine… Et pour vos bons conseils… Contente de vous revoir…

  7. Très bon article, permettant de ne pas courir les magasins bio pour trouver l’huile végétale qui nous manque!!!
    En revanche, pour les plaies, bleus et bosses, achetez de l’eau florale d’helycrise (toutes les muqueuses donc bouche en cas de saignement) et l’huile essentielle d’helycrise pour tous les bleus (même au coeur) et hématomes en massage…
    Quid de l’huile de chanvre? Excellente pour hydrater la peau mais tinctoriale…

    1. Merci Morand pour ces ajouts d’informations. En effet, pour les plaies, bleus et bosses, l’immortelle est tout à fait indiquée.
      L’huile de chanvre sera plutôt utilisée pour les soins en cosmétiques. Je n’ai effectivement pas parlé de ce thème dans cet article. Ce pourrait être une belle idée d’article, je me le note 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.