Vous êtes ici : Accueil » Conseils Santé » Maladies hivernales et immunité » Comment choisir les huiles essentielles les plus efficaces pour soigner une affection hivernale ?

Comment choisir les huiles essentielles les plus efficaces pour soigner une affection hivernale ?

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter aussi vos amis :

Vous voulez réussir à soigner les affections de l’hiver sans gravité, comme un rhume, un mal de gorge, avec les huiles essentielles.

Parce que vous savez qu’elles sont très efficaces contre les microbes et en plus elles vont vous servir à vous protéger des personnes déjà contaminées.

Sauf que, au moment où vous décidez de sauter le pas, de vouloir réaliser une synergie, vous bloquez sur ce point : comment choisir les huiles essentielles les plus efficaces ? les meilleures, les plus adaptées aux symptômes et à l’affection que vous avez ?

On est d’accord, il existe de nombreuses huiles essentielles, surtout anti-infectieuses.

Mais, alors, comment savoir exactement lesquelles prendre ?

Quelle synergie d’huiles essentielles sera la plus efficace contre votre rhume ?

Une fois que vous vous êtes posé ces questions, vous hésitez. Vous ne vous sentez pas à l’aise avec vos choix.

Et vous piétinez.

Ce point est réellement un obstacle pour de nombreuses personnes qui veulent réussir à soigner efficacement les maux de l’hiver avec les huiles essentielles.

Déjà, pour sélectionner des huiles essentielles dans une synergie, il faut qu’elles aient des propriétés qui soient adaptées pour ces maux hivernaux.

5 propriétés d’huiles essentielles indispensables

J’ai sélectionné 5 propriétés que je considère vraiment indispensables pour soulager les symptômes et soigner les affections de l’hiver. Ces 5 propriétés permettront d’y voir un peu plus clair sur la sélection de toutes les huiles essentielles qui existent. Et de les sélectionner plus facilement pour réaliser son mélange.

Anti-catarrhale

Permet de lutter contre le catarrhe. C’est une inflammation des muqueuses qui engendre une hypersécrétion de mucus au niveau de la zone enflammée. C’est ce catarrhe qui provoque des écoulements nasaux avec des éternuements.

Les huiles essentielles anti-catarrhales vont aider à éliminer cet écoulement par une action mucolytique et expectorante.

Autant dire que c’est une propriété très importante, notamment lors d’un rhume ou d’une sinusite. Car grâce à cette propriété, on évite une accumulation de sécrétions et un risque de surinfection bactérienne. Sans parler après du mucus qui peut devenir épais, collant et difficile à éliminer. Il est donc important d’assainir, de purifier les muqueuses pour soigner.

Antivirale

De nombreuses huiles essentielles sont antivirales. Et elles sont vraiment efficaces contre les virus. Cette propriété est vraiment indispensable car la grande majorité des affections de l’hiver sont d’origine virale. Donc, il est indispensable de sélectionner des huiles essentielles antivirales dans sa synergie pour soigner les maux de l’hiver telle que celle de ravintsara. En plus, les huiles essentielles antivirales, stimulent également les défenses immunitaires du corps. Pour éviter de tomber malade.

Antibactérienne

Peu de maux hivernaux sont d’origine bactérienne. Par contre, il est tout à fait possible d’avoir une surinfection bactérienne au niveau des sinus lors d’un rhume par exemple. Il est donc intéressant d’inclure dans les synergies des huiles essentielles antibactériennes également, ne serait-ce qu’en prévention d’une surinfection. 

Les huiles essentielles antibactériennes sont très efficaces pour éliminer de nombreuses bactéries. D’ailleurs, étant donné que les huiles essentielles sont composées en général de plus d’une centaine de molécules différentes et naturelles, il n’y a pas de résistance bactérienne. Les bactéries sont sensibles aux huiles essentielles. Il existe des huiles essentielles incroyablement efficaces contre les bactéries. Celles-ci se retrouvent dans les familles biochimiques des phénols (thym à thymol, origan compact, sarriette des montagnes…) et des aldéhydes aromatiques (cannelle de Ceylan). Mais, elles sont compliquées à être utilisées car elles possèdent de nombreuses contre-indications. Il faut les connaitre sur le bout des doigts pour les utiliser correctement.

Il y a une autre famille biochimique d’huiles essentielles qui est antibactérienne : les monoterpénols. Cette famille propose également des huiles essentielles très efficaces sur bon nombre de bactéries. Et reste moins puissante que les phénols ou les aldéhydes aromatiques. Le gros avantage de la famille des monoterpénols est que les huiles essentielles sont simples à utiliser, elles sont adaptées pour les non-experts de l’aromathérapie. Dans cette famille, on retrouve par exemple l’huile essentielle de tea-tree ou encore le thym à thujanol. Moins puissante ne signifie pas inefficace. Les huiles essentielles de la famille des monoterpénols sont efficaces sur bon nombre de bactéries. Elles sont donc tout à fait indiquées pour soigner les affections de l’hiver.

Expectorante et mucolytique

Dans les affections hivernales, la sphère ORL est souvent touchée. Il y a une sécrétion de mucus plus importante qu’habituellement. A la base, le mucus a un rôle de protection, de barrière anti-infectieuse.

Lors d’une infection ou d’une inflammation, ce mucus devient plus visqueux, plus collant, plus dur à évacuer. Il va empêcher l’élimination efficace des impuretés et il y a un risque d’une surinfection bactérienne. Pour éviter d’en arriver là, les huiles essentielles expectorantes et mucolytiques vont être d’une aide remarquable.

Déjà, que signifient ces 2 termes ?

Expectorant signifie d’évacuer le mucus des voies respiratoires en favorisant la fluidification.

Mucolytique signifie de casser le mucus devenu épais afin de faciliter son expectoration.

La majorité des huiles essentielles ayant cette propriété expectorante possèdent des molécules appartenant à la famille des oxydes terpéniques dont la molécule 1,8 cinéole ou eucalyptol. Cela concerne par exemple l’huile essentielle d’eucalyptus radié.

Quant aux huiles essentielles mucolytiques, il faut aller chercher dans d’autres familles comme celle des cétones où l’on retrouve la menthone, molécule contenue dans l’huile essentielle de menthe poivrée.

Ces 2 propriétés sont vraiment indispensables quand il y a surproduction de mucus.

Balsamique

Cette propriété va être intéressante pour soulager les muqueuses enflammées, irritées. Elle va agir comme un baume, pour soulager l’inflammation, l’irritation. Cette propriété est intéressante pour les gorges « en feu » lors d’une pharyngite, laryngite, angine … par exemple. Il y a une huile essentielle particulièrement très efficace qui est celle de sapin baumier.

Top 5 des huiles essentielles indispensables en hiver

Huile essentielle de ravintsara

Il y a tellement d’huiles essentielles intéressantes à utiliser pour soulager et soigner les affections de l’hiver. Mais, on ne va pas toutes les acheter ! Alors, je vous propose une petite sélection, une petite trousse de 5 huiles essentielles qui selon moi, sont les plus indispensables à avoir en hiver. Avec ces 5 là, vous êtes bien paré à affronter l’hiver et tout ce qu’il vous réserve en microbes (en espérant que vous soyez le plus possible épargné !).

L’essence de citron (Citrus limon)

J’ai sélectionné celle-ci qui est une bonne huile essentielle de base et efficace sur les bactéries et les virus. Vous pouvez l’utiliser aussi comme antiseptique atmosphérique en cas d’épidémie hivernale pour vous protéger et éviter d’être contaminé, pour purifier l’air également.

En plus, elle a un rôle de détoxication du foie et facilite le travail des émonctoires. Ce qui permet au corps de mieux se débarrasser des toxines accumulées et d’être plus efficace pour se protéger des microbes extérieurs. Si malheureusement vous êtes déjà malade, pensez à elle en huile essentielle de base dans votre synergie, notamment pour sa propriété antibactérienne, antivirale.

Prudence. Cette huile essentielle est photosensiblisante et dû fait qu’elle est fluidifiante sanguine, il est préférable de l’utiliser avec prudence pour les personnes sous traitement anticoagulant.

L’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

J’ai sélectionné cette huile essentielle car déjà c’est une incontournable pour les affections de l’hiver et pour la sphère ORL.

Grâce à sa propriété expectorante, elle se fait indispensable dans toute surproduction de mucus. Car, rappelez-vous, cette surproduction risque d’engendrer une surinfection bactérienne et aussi il devient plus dur d’évacuer le mucus.

De plus, l’eucalyptus radié est anti-inflammatoire, lutte aussi contre la sécrétion de mucus. Elle est également antibactérienne (moyenne) et antivirale. Et avec la perte d’énergie de l’hiver, elle saura redonner de l’énergie.

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita)

J’aime beaucoup utiliser et conseiller cette huile essentielle pour l’hiver car elle aussi a des propriétés antibactérienne, antivirale intéressantes.

Mais surtout, je l’aime pour son côté décongestionnant des voies respiratoires. Quand le nez qui prit (et qu’on ressent que toute la tête est prise dans un étau pendant un rhume par exemple), elle fait du bien, elle soulage les douleurs de cette compression.

N’oublions pas sa propriété mucolytique qui sera la bienvenue lorsqu’il y a surproduction de mucus et que celui-ci est épais et collant. Elle permettra de le casser pour mieux arriver à l’évacuer.

Elle sera aussi bien pratique et efficace en cas de gastro-entérite grâce à sa propriété antispasmodique. Sans oublier son côté anesthésiant pour les douleurs.

Prudence quant aux contre-indications : personnes épileptiques, asthmatiques, femmes enceintes, allaitantes, enfants (pas avant 8 ans), hypertension. Pas d’usage prolongé.

L’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole)

Celle-ci c’est le chouchou de l’hiver. C’est une superbe antivirale. Et aussi une très puissante stimulante des défenses naturelles du corps. On peut donc l’utiliser en prévention des maladies hivernales pour renforcer les défenses du corps.

S’il y a affection, alors pensez à elle car c’est une très efficace antivirale. Elle est également très appréciée car elle est anti-catarrhale et expectorante.

L’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea)

Celle-ci je l’ai sélectionnée pour son côté balsamique ++++. Pensez à elle si vous avez les muqueuses irritées, rouges. Elle viendra adoucir, calmer l’inflammation et donc la douleur. Ce qui est appréciable pendant un mal de gorge très douloureux. Elle va aussi soulager la toux sèche.

N’oubliez pas aussi qu’elle est stimulante générale. En cas de fatigue, elle vous donnera un bon coup de boost ! En effet, elle est adaptogène, elle va permettre au corps de s’adapter aux températures froides et aux microbes environnants.

Comment utiliser ces huiles essentielles pour soigner les maux de l’hiver ?

Je vous ai donné une liste contenant 5 huiles essentielles vraiment indispensables à avoir en hiver.

Après, pour se soigner avec celles-ci, il faut savoir sélectionner 3, voire 4 huiles essentielles les plus adaptées et celles qui seront les plus efficaces pour soigner telle affection hivernale. Tout en ayant une synergie qu’on peut utiliser en toute sécurité.

Pour savoir choisir les bonnes huiles essentielles en fonction des symptômes et du problème à soigner, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : ça ne s’apprend pas sur le tas, comme ça. Il faut avoir les connaissances requises et savoir les mettre en pratique.

Sans parler de la question du dosage qui n’est pas à négliger. Sans un bon dosage, la synergie peut être inefficace, et si elle est trop dosée, il peut y avoir des effets indésirables. Donc, le dosage et la posologie sont 2 choses à connaître aussi pour pouvoir réaliser soi-même ses mélanges, synergies d’huiles essentielles chez soi, en toute sécurité. Et aussi, pour être efficace pour soigner le problème.

Alors, si vous souhaitez :

  • composer vous-même des mélanges d’huiles essentielles efficaces
  • qui soit faciles à faire, avec 3-4 huiles essentielles maximum
  • avoir un choix restreint d’huiles essentielles pour qu’il ne vous en manque plus une au moment où vous voulez faire votre mélange
  • des synergies sécuritaires
  • avec le bon dosage et la bonne posologie
  • prévenir et soigner les affections de l’hiver

 

Alors, j’ai créé une méthodologie qui va vous permettre d’arriver à ces résultats avec à ma formation « Comment faire face aux maladies hivernales grâce aux huiles essentielles ».

Au prochain mail, je vous montrerai concrètement ce dont vous arriverez à faire grâce à cette formation et je vous parlerai plus en détail de son contenu.

Vous avez aimé cet article ? Faites-en profiter aussi vos amis :
Hidden Content
5 thoughts on “Comment choisir les huiles essentielles les plus efficaces pour soigner une affection hivernale ?
  1. Giordimaina dit :

    Bonsoir,
    Suite à ce dernier mail, quel est le bon dosage pour cette synergie ?
    Merci

  2. GISELE PESENTI dit :

    bonjour je suis particulièrement contente de vous remercier en direct pour votre site qui est vraiment bien expliqué et sympathique. les HE sont efficaces j’ai pu le tester à plusieurs reprises, merci pour votre implication qui nous permet de nous soigner de façon naturelle. Gisèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.