6 points pour découvrir les huiles essentielles

Flacons huiles essentielles

 1) Qu’est ce que les huiles essentielles et l’aromathérapie ?

 

L’huile essentielle est une substance concentrée en extraits aromatiques volatils d’une plante. Elle apporte une aide à l’organisme pour lutter contre les maux de la vie courante, c’est ce que l’on appelle l’aromathérapie. 

Son préfixe « aroma » signifie une agréable odeur et le suffixe « –thérapie » signifie l’approche par les soins.

Les huiles essentielles sont des antiseptiques remarquables (contre les bactéries, les virus, les champignons et les parasites). On peut les utiliser également pour l’hygiène de son logement. Elles sont très appréciées dans  les cosmétiques et ont une action bienfaisante sur le plan psychologique.



Elles renferment quelque chose de particulièrement étonnant par rapport à un médicament que j’appelle classique, par exemple un antibiotique. Un antibiotique va cibler très précisément une espèce de bactéries à tuer tandis qu’une huile essentielle va cibler plusieurs espèces de bactéries qui sont mauvaises pour notre organisme, laissant au passage notre flore bénéfique intacte, c’est-à-dire que les huiles essentielles ne vont pas s’en prendre aux « bonnes bactéries » de notre corps.

Vous avez déjà rencontré des huiles essentielles. Par exemple, lorsque vous épluchez une orange il vous ait déjà arrivé de recevoir un liquide dans les yeux. Le liquide est l’essence même du fruit, c’est l’huile essentielle d’orange.

 

 

2) Histoire (ne vous inquiétez pas, c’est un résumé. Je fais partie de ceux qui n’aiment pas m’attarder sur ce point) 

 

Les vertus médicinales des huiles essentielles étaient déjà exploitées depuis plus de 3000 ans avant J.-C. par les égyptiens pour leur hygiène quotidienne mais aussi pour l’embaumement des morts.

Avant que l’aromathérapie arrive en Europe et en France, il a fallu attendre l’époque des romains.

L’aromathérapie a été révélée en France par un pharmacien lyonnais nommé René-Maurice Gattefossé en 1928. Une célèbre anecdote raconte qu’en faisant des expériences dans son laboratoire. L’une d’elle a explosé et lui a gravement brûlé la main. La première réaction de ce monsieur a été de plonger sa main dans un vase rempli d’huile essentielle de lavande. Il s’en suivit une guérison rapide, sans infection ni cicatrice !

 

 

3) Extraction des huiles essentielles

 

La distillation à la vapeur d’eau est le mode d’extraction des huiles essentielles le plus utilisé.

Un petit mot de vocabulaire avant tout : la distillation. C’est une méthode qui consiste à récupérer les molécules aromatiques des plantes.

Lavande_papillon

La distillation d’huile essentielle est réalisée grâce à un appareil, appelé alambic.

Le procédé consiste à faire passer de la vapeur d’eau à travers la partie de la plante que vous voulez distiller (feuilles, fleurs, écorces, graines, tiges, etc).

La vapeur d’eau a pour rôle de faire éclater les poches aromatiques des plantes. On obtient donc un mélange de vapeur d’eau et des molécules aromatiques de la plante. Ce mélange arrive dans la seconde partie de l’alambic. Il est condensé dans un serpentin baignant dans une cuve d’eau froide.

C’est de la physique. Voici un exemple pour comprendre :

après une douche, vous avez de la buée qui s’est formée sur votre miroir à cause de la chaleur. Une fois qu’il fera moins chaud dans votre salle de bain, cette buée se transforme en eau qui ruisselle sur votre miroir et vous laisse de jolies traces de calcaire !

Ici, c’est le même principe, ce mélange de vapeur et de molécules aromatiques va se « transformer » en eau et en huile essentielle car ces 2 liquides ne peuvent pas se mélanger (là encore c’est de la physique). Dans l’essencier, on récupère donc l’huile essentielle qui nage sur l’eau car sa densité est plus faible. L’eau obtenu est appelé hydrolat ou eau florale.

Une huile essentielle peut se conserver 5 ans, 3 ans pour les agrumes.

Le rendement d’une huile essentielle dépend de la plante. Par exemple, pour obtenir 1 kg d’huile essentielle, il faut distiller en poids de plante fraîche :

  • 4 000 à 10 000 kg de pétales de roses
  • 600 kg de géranium
  • 500 kg de fleurs de camomille
  • 125 à 175 kg de lavande 

 

 

4) L’utilisation des huiles essentielles

 

Nous avons vu que les huiles essentielles permettent de lutter contre les maux de la vie quotidienne. 

Utiliser HEPour cela, il existe plusieurs voies d’administration.  Le mode d’administration choisi va dépendre de l’huile essentielle (son agressivité sur la peau par exemple), du trouble à soigner et de votre âge (le mode d’administration peut être différent pour un adulte et un enfant).

 

Vous vous demandez peut-être comment une huile essentielle va rentrer en action pour vous soigner ?

C’est simple. Elle va pénétrer votre corps, quelque soit le mode d’administration, rejoindre la circulation sanguine afin d’atteindre l’endroit à guérir.

Précaution : Le mode d’administration ne se choisit pas au hasard !! Il faut se renseigner sur l’utilisation de l’huile essentielle avant tout usage. Par exemple, certaines sont irritantes appliquées pures sur la peau ou avalées , certaines ne s’avalent pas, certaines ne doivent pas être utilisées chez les enfants, en ças de cancers hormonaux, etc. Pour ne pas faire n’importe quoi, je vous conseille de vous procurer des livres écrit par des professionnels en aromathérapie comme par exemple Ma bible des huiles essentielles de D.Festy ou Guide pratique d’aromathérapie familiale et scientifique, D. Baudoux

 

 Voie atmosphérique :

  • Le diffuseur d’huiles essentielles
  • L’inhalation : respirer des huiles essentielles qu’on aura versés dans une casserole d’eau chaude
  • Vous pouvez aussi appliquer 1 goutte d’huile essentielle sur vos poignets que vous frotterez au préalable avant de respirer, en prenant le soin d’être sûr qu’elle peut être appliquée sur la peau, sans risque d’irritation.

 

Voie orale :

Ce mode d’administration consiste à avaler 1-2 gouttes d’huiles essentielles que l’on aura versé sur un support neutre.

 

 Voie cutanée :

  •  Application directement sur la peau après avoir diluer son huile essentielle dans une huile végétale.
  •  Application avec une compresse humide

 

 

5) Recommandations 

 

  •  Il est important d’utiliser les huiles essentielles avec prudence car elles peuvent être irritantes ou allergènes pour la peau et les muqueuses. Si vous vous apercevez que vous faite une allergie à une huile essentielle, appliquez quelques gouttes de macérât huileux de calendula 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours.

 

  • Les huiles essentielles ne doivent pas, en général, être ingérée pure. Comme pour les médicaments, il est important de se référer aux recommandations d’utilisation. C’est pourquoi, dans chacun de mes articles, je préciserai le mode d’administration des huiles essentielles . Dans tous les cas, vous pouvez consulter un aromathérapeute.

 

  • Certaines huiles essentielles ont un effet photosensibilisant, c’est-à-dire qu’elles rendent la peau vulnérable aux rayons du soleil. Voici une liste non exhaustive : angélique, citron, bergamote, mandarine, orange, pamplemousse, verveine.

 

  • A éviter chez les personnes souffrant d’épilepsie. Quant aux femmes enceintes, vous pouvez seulement utiliser une liste bien définie d’huiles essentielles à partir du 4ème mois de grossesse.

 

  • Si vous souhaitez appliquer un traitement aux huiles essentielles chez un enfant, il est impératif d’aller voir un thérapeute.

 

 

6) S’il vous arrive un incident avec les huiles essentielles

 

  • Si vous avez appliqué trop d’huiles essentielles sur la peau ou les muqueuses, éliminez le plus vite possible le « surplus » avec un textile, un coton, puis appliquez une grande quantité d’huile végétale afin de protéger la peau.

 

  • Si vous avez avalé trop d’huile essentielle, appelez très rapidement le centre anti-poison ou le SAMU (15).

 

  • Si vous avez mis de l’huile essentielle dans votre oeil, lavez très rapidement le « surplus » avec beaucoup, beaucoup d’eau fraiche. Puis, versez goutte à goutte avec précaution un peu d’huile végétale (si possible amande douce) dans l’oeil pour diluer l’huile essentielle qui reste. Allez voir un ophtalmologue pour plus de précautions.

 

Avertissement : les informations de ce blog sont à titre informatif. Je tiens à vous informer que je me dégage de toute responsabilité quant à votre utilisation des HE sur vous-même ou une autre personne. Référez-vous toujours à votre médecin pour vous soigner.

27 réflexions au sujet de « 6 points pour découvrir les huiles essentielles »
  1. Bonjour
    moi qui utilise les huiles à base de ravensara, je ne sais pas si c’est l’orthographe;), je souhaiterais voir un article pour connaitre les effets, et voir si tu pense que c’est très bon l’hiver pour éviter les angines entre autres

    et pourquoi pas nous faire un top des huiles essentielles, essentielles 😉 celles que l’on doit absolument avoir 🙂

    amiblogalement;

    lionl

    1. Bonjour Lionl,
      Pour pouvoir te répondre correctement, peux-tu me confirmer si tu parles de l’HE de ravensara aromatica ou de l’HE de Ravinstare (Cinnamomum camphora) ?
      Personnellement, j’utilise l’HE de ravinstare depuis peu en diffusion pour prévenir les rhums.
      J’apprécie ta demande d’un top des HE et je la prends en note ! Pour le moment, je m’abstiens car je n’ai pas encore assez d’expérience pour rédiger ce type d’article. 😉

      A bientôt

  2. Bonjour Sandrine,
    Moi même passionnée par l’utilisation des huiles essentielles (j’ai un petit shop) et plus généralement, par les médecines douces, je vous, enfin te félicite pour ton blog et tes connaissances impressionnantes 🙂
    As-tu appris toute seule ou as-tu suivi des cours ?

    PS: En plus, tu as le même prénom que ma sœur jumelle 😀

  3. Bonjour Sabine,
    Heureuse de faite ta connaissance ! Bravo pour ton petit shop et merci de tes compliments.
    J’ai appris seule en lisant des heures sur le net et en appliquant les recettes sur moi. De plus en plus de professionnels nous livrent les secrets des huiles essentielles et je trouve ça génial !

    A bientôt 😀

  4. J’utilise beaucoup les huiles essentielles dans mon quotidien. Pour me soinger (rhume et divers refroidissements, problèmes digestifs), en cosmétiques et pour la maison (voire mes animaux). Je trouve que ça fonctionne à merveille personnellement. Après faut juste faire attention dans le dosage surtout en voie interne.
    PS : je crois que votre commentluv ne fonctionne plus.

    1. Bonjour Léa,
      heureuse de rencontrer une habituée des huiles essentielles ! En effet, le dosage des huiles essentielles doit être précis et il faut le respecter. Il faut aussi faire attention au mode d’administration. Toutes les HE ne s’utilisent pas de la même manière. Il faut se renseigner avant.
      Je te souhaite une bonne continuation dans les HE.

      Bizarre pour le commentluv, il fonctionne chez moi. Peux-tu refaire un essai ?

  5. Intéressants vos articles sur les HE
    Peut-on ingérer le zeste du citron, de l’orange, de la mandarine ou les agrumes de manière générale sans risques immédiat, le risque 0 n’existant pas?
    Merci

    1. Bonjour Ibrah
      merci pour votre message.
      Je ne comprend pas bien votre question. Voulez vous ingérer des gouttes à partir du zeste du fruit ou des gouttes d’huiles essentielles ?

  6. Bonjour Sandrine
    Vous savez, il arrive souvent lorsqu’on manipule ces fruits que sa main soit imbibée de cet extrait (zeste), même si ce n’est pas avec des quantités importantes.

    Ma question est de savoir si l’ingestion du zest à quelque degré que se soit n’est pas préjudiciable à la santé. Deuxièmement, il arrive souvent que l’on mette des tranches entière du citron ou d’une orange dans un verre de thé, est-ce que cela ne comporte pas de risque?

    Espérant que je me suis bien fait comprendre, je vous pries, Madame de recevoir mes salutations les meilleures

    1. Bonjour Ibrah
      A ma connaissance et expérience, j’ai déjà eu des gouttes de mandarines dans les yeux au moment où je l’épluche et je n’ai jamais rien eu. A mon avis, il n’y a aucun risque de manipuler le zeste des agrumes à la main, ni même de les ajouter dans une boisson.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres question
      A bientôt

  7. bonjour Sandrine,
    merci pour vos conseil j aimerai bien fabrique l’huile essentielle mais je ne sais pas par ou commencer j habite au congo la ou il ya bcp des plantes et fruits

    1. Bonjour Sylvie
      Pour fabriquer des huiles essentielles il faut connaître le savoir-faire, cela ne s’improvise pas ! A bientôt

  8. Bonjour Sandrine,

    J’ai acheté un diffuseur pour HE compris avec un pack de 4 HE ( lavandin abrial, citron, orange amer et pin sylvestre)

    J’ai lu sur votre blog que quelques gouttes d’HE peuvent être posées sur un comprimé neutre par voie orale. Qu’entendez-vous par « comprimé neutre »?

    J’ai lu également sur internet que l’HE de citron est efficace contre la cellulite et le surpoids. J’ai vu que le mode d’ingestion est le même pour les deux ( 2 gouttes d’HE sur un sucre à laisser fondre en bouche). Je n’ai pas de problème de surpoids mais j’ai de la cellulite. Si j’utilise HE de citron, va-t-elle agir sur mon poids également?

    Merci d’avance pour vos éclaircissements.

    1. Bonjour Sandra
      Un comprimé neutre est un comprimé sans molécule médicamenteuse, d’où le terme neutre.
      En effet, l’huile essentielle de citron est utilisée pour la cellulite et le surpoids. Vous n’allez pas perdre du poids seulement en utilisant de l’huile essentielle de citron. Cela ne se passe pas comme ça ! Il faut manger équilibrer, faire du sport, etc. Vous pouvez utiliser l’huile essentielle de citron contre votre cellulite. Vous n’allez pas perdre du poids pour autant si ce n’est pas votre but.
      A bientôt 😉

      1. Bonjour Sandrine

        Je vous remercie pour vos précisions.

        Oui je ne désire pas perdre du poids. Je souhaite seulement que l’HE s’applique sur la cellulite. Je fais de l’exercice à côté également.

        Peut-on utiliser plusieurs HE en application ou est-il préférable d’appliquer un traitement à la fois? Par exemple, utiliser l’HE de citron pour la cellulite et appliquer également une goutte pure d’HE d’oranger amer sur les poignets pour relaxer, antistress.

        Je débute avec les HE et j’aimerais éviter de faire des « gaffes ».

        1. Sandra
          Vous avez raison de poser ces questions. Il est préférable d’utiliser un traitement à la fois aux huiles essentielles pour éviter un surdosage. Pour vous relaxer, je peux vous proposer de vous orienter vers la passiflore, lavande, mélisse sous forme de gélules ou de tisanes.
          A bientôt

  9. Bonjour Amandine,

    Je vous remercie pour votre conseil.

    Concernant le traitement de la cellulite, pouvez-vous me dire pendant combien de jours puis-je utiliser HE de citron afin d’éviter un surdosage?

    A bientôt!

  10. Bonjour Sandrine,

    Je viens à peine commencer avec les huiles essentiels,je me suis procurer la Lavende vrais pour être plus calme ,je mais une gouttes sur mes poignets et une gouttes sur l’oreille .et ravintsara .quelle huile je peu utiliser pour les douleur arthrose . Merci pour votre aide

  11. Bonjour Sandrine

    de mon coté lorsque je dois ingérer une ou un mélange d huile essentielle je le fais toujours avec une cuillère a café de miel d acacia qui es neutre,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge