Huiles essentielles de lavande vraie, aspic et lavandin : 8 points pour ne plus jamais les confondre

Huiles essentielles de lavande vraie, lavande aspic, lavande fine, lavandin. Mais ont-elles réellement des différences ? Eh bien oui, elles sont différentes. Elles n’ont pas les mêmes bienfaits (bien qu’ils soient proches), pas les mêmes précautions et elles ne s’utilisent pas de la même manière. Dans cet article, je compare ces huiles essentielles pour que vous appreniez à bien les distinguer et à les utiliser de la meilleure façon qu’il soit, en toute sécurité.

 

Il y a de quoi se noyer parmi les huiles essentielles de lavande et celles qui sont proches comme le lavandin super.

Sont-elles pareilles ? Non

Est-ce qu’on les utilises pour les mêmes problèmes ? Non

Est-ce qu’elles ont les mêmes précautions d’emploi ? Non.

Vous pouvez déjà vous apercevoir au travers de ces 3 questions que ces huiles essentielles ont des différences significatives. Il ne faut donc pas les confondre !

Je vais donc tout vous expliquer en les comparant. Comme ça, vous saurez ce qui les différencie pour ne plus jamais les mélanger et pour apprendre à les utiliser correctement

Ensuite, je vous proposerai des recettes pour les mettre en application. 

Pour info, je peux vous dire que j’utilise les 3 mais celle que j’utilise le plus est l’huile essentielle de lavande vraie.

 

Nom latin et autre dénomination

  • Huile essentielle de lavande vraie : Lavandula angustifolia ssp angustifolia. Elle est aussi appelée Lavande officinale.
  • Huile essentielle de lavande aspic : Lavandula spica ou Lavandula latifolia. Elle est aussi appelée Lavande sauvage.
  • Huile essentielle de lavandin super : Lavandula x burnatii clone super. Elle est aussi appelée Lavande hybride.

 

Par souci de simplification, j’appellerai les huiles essentielles « HE » dans le reste de l’article pour ne pas alourdir le texte.

 

La botanique

  • HE de lavande vraie : pousse entre 700 et 1800 m d’altitude. 
  • HE de lavande aspic : pousse  en dessous de 800 m d’altitude
  • HE de lavandin super : c’est une hybride, d’où le « x » utilisé dans son nom latin Lavandula x burnatii clone super. Cela signifie qu’elle est le résultat du mariage entre 2 espèces de lavande, ici entre Lavandula angustifolia et Lavandula spica.  Le lavandin pousse entre 700 et 800 m d’altitude.

 

Les principales molécules

Les principales molécules qui composent une HE sont très importantes à vérifier lorsque vous achetez une huile essentielle. En effet, ce sont ces molécules qui vont déterminer les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles, ainsi que leurs contre-indications.

  • HE de lavande vraie : linalol (32-42%) , acétate de linalyle (42-52%)
  • HE de lavande aspic : 1,8 cinéole (25-38%), linalol (25-55%), camphre (6-16%)
  • HE de lavandin super : linalol (30%), acétate de linalyle (40%), camphre (5,45%)

Maintenant, je vais vous expliquer en simplifiant au maximum comment interpréter ces molécules pour vous aider à comprendre le lien entre les molécules et les indications thérapeutiques des huiles essentielles (en parlant langage français courant et pas un jargon scientifique ).

 

HE lavande vraie

Lavandula angustifolia

Le linalol va lui donner ses propriétés antimicrobiennes. Elle est donc capable d’éliminer des bactéries (même si ce n’est pas la meilleure) et des champignons (elle est antifongique). On va pouvoir l’utiliser sur l’acné, l’eczéma, le psoriasis. 

L’acétate de linalyle lui procure des propriétés antispasmodiques, calmante et sédative. On l’utilisera en cas de crampes, de stress, d’anxiété, insomnie pour les usages les plus courants.

Ces 2 molécules n’ont pas de contre-indications si l’HE est utilisée à des doses physiologiques tolérées. Ce qui fait que l’HE de lavande vraie est douce et peut donc s’utiliser facilement.

Remarque : prenez garde aux contrefaçons de cette huile essentielle. Je vous conseille de vous fournir chez un commerçant de confiance pour être sûr de sa qualité. C’est-à-dire qu’elle contient que de l’HE, qu’elle n’est pas coupée avec une autre HE tel que le lavandin et qu’elle n’a pas été rectifiée à la sortie du processus de distillation. En effet, ces précautions sont pour éviter par exemple qu’elle contient du camphre qui est une molécule pas sans risque puisqu’elle peut être neurotoxique. Alors imaginez utiliser une HE de lavande vraie de mauvaise qualité chez une personne épileptique, ou un enfant, ça le fait pas et ça comporte des risques.

 

HE lavande aspic

Lavandula spica

Le 1,8 cinéole va lui procurer des propriétés pour la sphère respiratoire. Elle aide à l’évacuation des sécrétions (expectorante) qui s’accumulent dans les voies respiratoires quand on a une infection et elle aide à diminuer ces sécrétions (anticatarrhale). On peut l’uilitser en cas de bronchite, laryngite, sinusite, otite, rhinite.

Mais vous allez me dire ce n’est pas son utilisation principale. Oui c’est vrai vous avez raison. J’y viens.

Le linalol ici évite les inflammations suite à des piqûres d’insectes (guêpe, méduse, scorpion, etc) ou à une brûlure.

Le camphre va apporter une touche anti-douleur et cicatrisante. C’est pour cela qu’elle est conseillée quand on se fait piquer ou quand on se brûle. Elle va fortement diminuer la douleur et grâce au linalol, elle va apporter sa touche anti-inflammatoire et anti-septique. Cette indication anti-douleur peut aussi s’utiliser en cas de rhumatismes articulaires et de crampes.

Le 1,8 cinéole est à utiliser avec prudence chez les personnes épileptiques et asthmatiques (risque de crise). Le camphre doit être utilisé à petite dose et sur une courte durée car à forte dose il peut être neurotoxique.

Donc déjà là, vous pouvez vous apercevoir qu’entre les HE de lavande vraie et de lavande aspic, non seulement les indications sont différentes (même s’il existe des similarités) et les contre-indications également.

 

HE lavandin super

Lavandula x burnatii clone super

Le linalol lui confère les propriétés antibactérienne et antifongique. On pourra l’utiliser en cas de dermatoses infectieuses par exemple. Elle est aussi très réputée pour éviter les poux sur la tête de nos enfants. En effet, le linalol (en partie) lui permet d’être un puissant anti-parasite. Elle lutte aussi contre les tiques et les puces.  

L’acétate de linalyle est antispasmodique. Ça permet (d’autres molécules y sont associées à cette propriété) à cette HE de lavandin super d’être calmante et relaxante. On pourra l’utiliser aussi en cas de palpitations, nervosité, anxiété, insomnies, états dépressifs.

Le camphre permet comme pour l’HE de lavande aspic pour soulager les douleurs, ici particulièrement les contractures musculaires de type crampes ou torticolis.

En général, d’HE de lavandin super contient moins de camphre que l’HE de lavande aspic. Donc, on sera moins sévère dans les précautions à prendre. A voir ci-dessous.

 

 

Précautions – contre-indications

HE lavande vraie

  • Déconseillé le premier trimestre de grossesse
  • Déconseillé chez le bébé avant 6 mois

HE lavande aspic

  • Déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement
  • Déconseillé chez l’enfant avant 8 ans
  • Prudence chez les personnes épileptiques et asthmatiques
  • Peut devenir allergisante à la longue

HE lavandin super

  • Déconseillé le premier trimestre de grossesse
  • Déconseillé chez l’enfant avant 3 ans
  • Prudence chez les personnes épileptiques et asthmatiques
  • Faible risque de réaction allergique

 

 

Application en diffusion atmosphérique

  • HE de lavande vraie : oui sans problème pour un effet relaxant, calmant
  • HE de lavande aspic : oui mais en association avec une autre HE douce car irritante pour les yeux et les muqueuses
  • HE de lavandin super : oui pour procurer une relaxation, favoriser la communication en cas de stress et un sommeil réparateur.

 

 

Application en massage sur la peau

  • HE de lavande vraie : oui, on peut même l’utiliser pure sur une petite surface car elle n’est pas irritante
  • HE de lavande aspic : oui, on peut aussi l’utiliser pure sur une petite surface par exemple une piqure d’insecte. Si c’est une plus grande surface, on la diluera d’au moins 20% dans une huile végétale (ex :  amande douce, sésame).
  • HE de lavandin super : oui, on la diluera d’au moins 20% dans une huile végétale.

 

 

Application en ingérant, en avalant

  • HE de lavande vraie : oui en cas d’indications nerveuses, hypertension
  • HE de lavande aspic : à éviter
  • HE de lavandin super : oui, en cas d’indications nerveuses, palpitations.

 

 

Voici 7 recettes pour utiliser ces huiles essentielles

 

Maintenant que vous savez faire la différence entre ces 3 huiles essentielles, vous allez pouvoir les utiliser pour vous soigner ou pour prendre soin de vous.

Chez moi, je les utilise dans les cas suivants :

  • stress
  • piqure de moustiques (pour soulager les démangeaisons) ou d’un autre insecte
  • coup de soleil
  • petite plaie (pour aider à la cicatrisation)
  • brûlure
  • insomnie (parfois, on l’utilise pour aider à mieux dormir ou quand on passe des périodes où on a trop de choses en tête pour pouvoir faire le vide et s’endormir. Ça aide beaucoup  😛  )

 

 

Pour connaître les recettes exactes (avec le nombre de gouttes, le mode de préparation, la posologie, la durée du traitement et les contre-indications complètes) :

==> cliquez ici pour en savoir plus.

 

Précautions :
  • Les huiles essentielles peuvent être irritantes ou allergènes. Il est préférable de faire un test allergique avant de les utiliser (appliquez sur le coude les huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale et attendre 24 h, voire 48 h)
  • Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées chez les femmes enceintes à partir du 4ème mois de grossesse. En parler avec un thérapeute avant toute utilisation.
  • Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées chez les enfants dès 6 ans. En parler avec un thérapeute avant toute utilisation.
  • Les huiles essentielles ne sont pas adaptées aux personnes souffrant d’épilepsie.
  • Chats : vous pouvez diffuser des huiles essentielles en présence d’un chat, si la pièce est ventilée et aérée et que le chat puisse avoir la possibilité de partir de la pièce. Je vous déconseille d’appliquer et surtout de faire avaler une huile essentielle au chat sans avis médical.
Les informations de ce blog sont à titre informatif. Je tiens à vous informer que je me dégage de toute responsabilité quant à votre utilisation des HE sur vous-même ou une autre personne. Pour un usage thérapeutique, demandez toujours l’avis de votre pharmacien/médecin.
Sources :  L’aromathérapie exactement, P.Franchomme, R.Jollois, D.Pénoël –  Huiles essentielles chémotypées, A.Zhiri, D. Baudoux, ML. Breda –  Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française, Grossesse, D.Baudoux – Compagnie des Sens
Images : http://www.pranarom.com/
30 réflexions au sujet de « Huiles essentielles de lavande vraie, aspic et lavandin : 8 points pour ne plus jamais les confondre »
  1. Merci beaucoup pour votre langage clair et concis. Bravo pour votre site lisible une vraie mine d’or. Continuez comme ça.

    1. Merci Lanoes pour votre commentaire. Je suis ravie de savoir que j’ai réussit à bien expliquer dans un langage courant.
      A bientôt

    1. Bonjour Gilles
      Dans le livre « L’aromathérapie exactement » de P.Franchomme, il est écrit que la lavande fine c’est une autre lavande officinale dont son nom latin est Lavandula angustifolia ssp angustifolia var. delphinensis alors que la lavande vraie est var. fragrans. Ainsi, j’ai décidé de ne pas l’inclure dans la dénomination de la lavande vraie car ce n’est pas la même variété. Ces 2 huiles essentielles restent très proches quand même. A bientôt 🙂

  2. j’ai utilisé chaque soir lavande vraie sur mon oreiller pour vaincre mes insomnies – maintenant je dors comme « un bébé »

    je connais aussi lavande aspic pour soigner les « coups de soleil » avec du lait de toilette

    mais toujours intéressant de connaitre plus
    bonne soirée

  3. Très bel article !! Bien expliqué, on comprend bien la différence entre les HE de lavande. Merci 😉

  4. Bonjour
    Merci pour ces informations. Petites questions :
    QU’est-ce que la lavande fine? Un autre nom de la lavande vraie ou un autre type de lavande?
    D’autre part, d’après les description scientifique, la lavande vraie doit aussi être efficace contre les poux. L’est-elle autant? J’ai un enfant de 2 ans, sont grand frère ayant attrapé ces petites bêtes, je voudrais lui mettre de la lavande comme répulsif et le lavandin est déconseillé avant 3 ans. Est-ce possible?
    Merci d’avance.

    1. Bonjour Mumko
      Pour la lavande fine, j’ai répondu à Gilles (3ème commentaire).
      Oui en effet, la lavande vraie est aussi considérée comme anti-parasite.
      En prévention, vous pouvez appliquer sur votre enfant de 2 ans, 2 gouttes (en tout) de cette HE sur la nuque, les tempes et derrière les oreilles. 20 jours maximum ou 5 jours sur 7. A bientôt 🙂

  5. Bonjour Sandrine.
    Merci pour vos conseils, recettes, trucs et astuces avec les HE. Je m’en sers depuis 6 mois et ce n’est pas facile de trouver les bonnes doses pour éviter les erreurs qui peuvent être dangereuses.
    Je fais mes soins pour cheveux, visage, petits et gros bobos, rhume, mal de gorge, tête, etc, et je vois bien la différence avec les produits que l’on achète.
    Ma fille est ravie de sa crème anti-acné, pourtant les ados, pour croire ce que les parents leur disent 😉
    Bref, bravo et merci de partager votre savoir avec des inconnus.
    Tine

    1. Bonjour Tine
      Merci pour votre témoignage, je suis ravie de savoir que les huiles essentielles vous permettent de soigner les petits bobos du quotidien et bravo pour la crème anti-acné ! Puis-je savoir de quelle crème s’agit-il ? A bientôt 🙂

  6. Merci , c’est très utile !
    J’aimerais bien connaître aussi la différence entre Geranium Rosat et Géranium bourbon ….ainsi qu’ entre les différents types de VERVEINE (exotique , tropicale … ), et à quoi correspond la litsée citronnée .

  7. Bonjour Sandrine. C’est vrai que l’on peut vite se perdre avec toutes ces variétés de lavandes ! C’est toujours intéressant de comprendre leur différence en regardant leur composition chimique. Peut-être pourrais tu préciser le % de chaque molécule majoritaire (linalol…) pour chaque type d’HE de lavande, ce qui permettrait d’avoir un petit aperçu de la différence de composition chimique entre chaque type d’HE de lavande… Très chouette ton article, à bientôt

    1. Bonjour Emmanuelle
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Bonne idée pour la précision sur le %. Je vais rajouter cela.
      A bientôt

  8. Bonjour Sandrine
    Merci beaucoup pour tous ces explications concernant HE lavande …
    Moi même j’utilise HE lavande vraie pour mes insomnies. Mais j’ignorais la fonctionnalité des autres HE de lavande … encore merci.

    Peux tu me conseiller quelles HE pour des crises d’exema sur le visage ?

  9. Bonjour Votre message sur les lavandes est excellent mais il faut faire attention avec la lavande vraie car la seule lavande dont vous pouvez être totalement sûre qu’elle soit vraie ou officinale est la lavande AOP. 80 % de la lavande angustifolia est clonale , d’origine bulgare en grande partie et un peu française. Oui oui clonale. Un seul plant multiplié 15 000 fois ! alors que la lavande fine AOP c’est 15 000 plants différents à l’hectare car on la multiplié par graine et non par bouturage. La puissance de la lavande AOP est importante en aromathérapie. Le DR Valnet en parle très bien, et d’autres grands médecins également mais les essais thérapeutiques ont été fait avec la vraie lavande fine, la clonale n’existait pas… Visiter le site de l’AOP et vous verrez …. bonne continuation

    1. Bonjour Fra christine
      Merci à vous pour votre avis et pour ce rappel sur l’appellation AOP. A bientôt 🙂

  10. Bonjour Sandrine,
    Merci beaucoup pour toutes ces explications. Il me reste néanmoins une question sur toutes ces plantes de lavande. Dans quelle catégorie se place la Lavandula Officinalis? Est-ce la même plante que la Lavandula Angustifolia? Si oui, alors, pourquoi certains flacons d’huile essentielle portent le nom latin de Lavandula Officinalis et d’autres portent le nom Lavandula Angustifolia. J’en ai à la maison et j’ai toujours cru que ces deux flacons contenaient des huiles essentielles différentes.

    1. Bonjour Joséphine
      la Lavandula officinalis peut aussi s’appeler lavandula Angustifolia. Je sais c’est un peu compliqué avec les différentes lavandes alors vous avez bien fait de demander. A bientôt

  11. Merci pour ces informations. Elles sont vraiment compréhensibles grâce à la simplicité de vos explications. Et encore merci de partager toutes ces informations sur les HE avec nous.
    A bientôt. 🙂

  12. 😉 super la récap. Du coup je me suis fait un petit tableau de comparaison entre chaque huile; comme ça, plus d’hésitation quant à l’utilisation de chacune d’elle.
    Je connais moins le lavandin mais je vais me pencher sur ses bienfaits.
    J’utilise beaucoup la lavande vraie/officinale : acné et tous boutons d’origine inconnu, démangeaisons, piqûre, plaies, cicatrisation, quelques gouttes dans le shampoing, dans le gel douche……
    La lavande aspic me rend surtout service pour les démangeaisons importantes style eczéma et en après soleil (avec ou sans coup de soleil) mélangée avec de l’HV de coco.
    A bientôt 🙂

    1. Bonjour Babeth
      Je suis ravie que ce comparatif puisse t’aider à mieux utiliser les HE. Mais je vois que tu te débrouilles déjà très bien 😉
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge